Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Ce n’est que le début »

Ecrit par Martial HESPEL

Hugo Nys vient de tout rafler à Istanbul en gagnant deux tournois en simple sur des 10.000$. Sa progression au classement est nette mais il enchaîne déjà en Belgique.
 
Quatorze matchs pour autant de victoires. Le séjour d’Hugo Nys sur deux 10.000$ à Istanbul été très fructueux. Lors de la première semaine, il remporte le simple et le double. Pour enchaîner, il a décidé de ne pas s’aligner en double pour conserver un maximum de fraicheur pour le simple. Bien lui en a pris. S’il a bénéficié d’un tableau a sa porté lors de la première semaine, le niveau s’est élevé d’un coup à partir des quarts de finale du deuxième tournoi. La fatigue ne l’a pas aidé à conclure ses rencontres rapidement. « C’est assez dur d’enchainer tous ses matchs avec la même concentration et la même intensité physique », explique Nys à www.magsport06.fr.
 
« A partir des quarts de finale c’était plus dur que les premiers tours qui se sont passés assez facilement. Avec l’accumulation de la fatigue et des mecs qui jouent mieux en face, je me suis accroché comme un malade et ça a payé. J’ai tenu physiquement et mentalement, mais avec la confiance accumulée, j’ai réussi à concrétiser les moments importants, souvent en jouant vers l’avant, notamment en finale où mon adversaire était meilleur en fond de court. C’est une grosse satisfaction d’avoir enchainé deux semaines sans défaite, car perdre en finale, c’est totalement différent, mais c’est dur sur le plan physique. »
 
Hugo Nys insiste sur sa progression mentale et rappelle que souvent, après ses titres ou ses finales, il avait toujours coincé en quart de finale la semaine suivante à cause de la fatigue. « En finale, je mène dans le premier set 5-3 mais je ne parviens par à conclure. J’étais vraiment fatigué et j’avais les yeux qui tombaient. Mais j’ai insisté et je gagne le tie-break grâce à des volées gagnantes. Dans le deuxième set, j’ai eu un blackout. Dans le troisième set, je suis mené d’entrée 2-0. Mais avec la confiance je reviens. Dans l’ultime tie-break, malgré que mon adversaire soit devant (3-0) je parviens à m’en sortir. »
 
« Je ne me suis pas beaucoup reposé »
 
Ces deux semaines vont permettre à Nys de gagner une centaine de places à l’ATP. En effet, s’il était 471e mondial avant de s’envoler pour la Turquie, il sera 380e lundi prochain. « Ce n’est pas une fin en soi. Ce n’est que le début. C’est un palier, franchir cette barre du Top 400 c’est bien. Mais je veux être encore mieux classé. Ce classement va me permettre bientôt de commencer à jouer des qualifications de Challengers, même s’il y a en peu au mois d’août. Mais encore une fois, rien n’est fini, je dois oublier les semaines gagnantes et tout de suite me concentrer que les tournois à venir. »
 
Et ça commence dès maintenant où en fin d’après-midi ce mardi, Nys débute un 10.000$ en Belgique à Westende-Middelkerke. Au premier tour, la tête de série n°3 va affronter son compatriote Maxime Forcin, 25 ans, aujourd’hui 1044e mondial. « Il y a beaucoup de vent ici. J’ai un premier match difficile car Forcin joue bien et puis je n’ai que peu de répit. Je ne me suis pas beaucoup reposé mais je suis à fond et je serais à 200% concentré au début du match. On repart. »
 
Après ce tournoi Belge, où Nys est également tête de série n°1 en double avec Elie Rousset, il s’accordera quelques jours à Monaco pour souffler. Puis il disputera les qualifications d’un Challenger 50.000$ en Espagne sur dur. Dernière, place à une semaine de repos avant d’aller disputer deux 15.000$ en Biélorussie. Le programme s’annonce encore donc très chargé pour celui qui se veut très ambitieux et qui insiste sur le fait que ses récents titres ne sont que le début…
 
(Crédit photo : Hugo Nys)


Voir plus d'articles de la même catégorie