Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Catarina, le bond en avant

Ecrit par Martial HESPEL

Grâce à une finale, un quart et enfin une demie sur des 15.000$ au Zimbabwe, le Monégasque Catarina va exploser son meilleur classement. Il voit ça comme un booster et une récompense.

200 places en trois semaines. Voici ce qu’a gagné Lucas Catarina au Zimbabwe. Le Monégasque a réalisé une tournée pleine sur trois 15.000$ avec une finale pour commencer, la première de sa carrière en professionnel, puis un quart et enfin une demie. Arrivé 865e mondial il culminera autour de la 650e place le 9 juillet prochain. De quoi commencer, à bientôt 21 ans, à voir plus loin. « Je suis assez satisfait de ma tournée sur tous les plans. Fatigué mais c’est de la bonne fatigue », confie t-il avec le sourire à www.magsport06.fr. Car en effet, si cela fait déjà dans ans et demi qu’il arpente les terrains du monde entier sur le circuit ATP, il n’avait jamais connu un bloc de matchs aussi dense avec douze rencontres en trois semaines. 

« Je n’avais jamais joué autant de matchs en si peu de temps. Je suis content d’avoir pu beaucoup enchaîner et de me sentir bien sûr le court. Je savais que j’étais tête de série (n°7 sur les trois tournois ; ndlr). Donc je savais que j’avais un coup à jouer. J’en ai profité même si ça aurait pu être encore mieux. » Pour ce qui est des conditions climatiques, aucun souci, comme le rappelle le joueur, c’est l’hiver au Sud de l’Afrique, avec de grosses guillemets, une température entre 20 et 25 degrés. La présence, lors des deux premiers tournois, de son entraîneur Guillaume Couillard, aura été très bénéfique également.

Malgré tout, une pointe de regret puisque ses trois défaites l’ont été face au même adversaire, le Sud-Africain Nicolaas Scholtz. « J’étais content d’être en finale la première semaine. Après c’est loin d’être une fin en soie, on n’est pas en Grand Chelem… Donc je l’ai surtout pris comme un match avec des points en jeu que j’ai malheureusement perdu. Sur les tournées de ce genre – lointaine avec seulement trois tournois – tu es amené à jouer les mêmes joueurs. Pour mon cas j’ai même perdu trois fois contre le même. »

Pourtant il y avait un petit espoir car en novembre 2015 en Afrique du Sud, déjà sur dur, Catarina avait collé 6-1 6-4 à Scholtz. Cette fois, il n’a pas trouvé la clé. « Je le connaissais bien vu que je l’avais battu il y a un an et demi. C’est un très bon joueur. Les deux premiers matchs se sont joués à pas grand chose (Défaites en trois sets dont une au tie-break ; ndlr). C’est le tennis. Quant au dernier match il a été bien meilleur et il m’a manqué un peu de fraîcheur pour le battre. »

Et même s’il ne s’enflamme pas, il ne peut cacher que ce bond de 200 places en trois semaines va lui faire beaucoup de bien. « Je suis content de voir mon classement avancer. Ça faisait un petit moment que j’attendais ça. » Car en effet, dès novembre 2015, Catarina avait touché au Top 800 en étant 798e mondial. Depuis, quasiment aucune évolution au classement, même un très léger recul. Cette fois, la donne va changer. « Je serai aux alentours de la 650e place. Même si encore une fois il n’y a pas de quoi s’enflammer, c’est tout simplement motivant de se voir récompenser de son travail. C’est une satisfaction personnelle et ça boost pour la suite. J’espère que ce classement me permettra d’être tète de série plus souvent. » 

Son mois de juillet s’annonce très chargé avec à partir du 10 juillet trois 15.000$ au Portugal où il n’aura aucun point à défendre. Son classement, s’il parvient à enchaîner, devrait donc encore grimper car chaque point sera bonus. « Je ne vais pas être très original, on peut me souhaiter des victoires et des points. »

(Crédit photo : Victor Tabuteau / @Svolée)



Voir plus d'articles de la même catégorie