Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Carros s’offre une nouvelle jeunesse

Ecrit par Martial HESPEL

Actuel leader d’Excellence Régionale Masculine, le Carros Handball Club aspire à retrouver la NM3 qu’il a connu il n’y a pas si longtemps. L’affaire est bien engagée pour monter, dans un premier temps, en Pré-Nationale.

Carros veut retrouver son rang. Pensionnaire de NM3 il y a deux saisons, le CHBC a chuté de deux niveaux consécutivement et se retrouve aujourd’hui en Excellence Régionale. L’équipe fanion du club n’a pas tenu le choc lorsque au terme de la 2010-2011 les cadres ont rangé shorts, maillots et baskets. Carros a donc terminé dans la zone rouge de NM3 la saison 2011-2012, s’est retrouvé à nouveau dans la charrette en Pré-Nationale à la fin l’exercice 2012-2013, pour jouer aujourd’hui en septième division. L’équipe se laisse guider par deux hommes. Le premier, Cyril Parmentelot, s’occupe de la préparation physique et des entraînements. Il jouait il y a encore quelques mois en Nationale 1, du côté de Pasteur, sous les couleurs du Cavigal. « Cyril était à Carros depuis tout petit. Il a ensuite joué à un niveau plus élevé mais suite à plusieurs blessures il a eu besoin de revenir chez nous. Il se remet bien. Cyril c’est la famille. » Ces paroles viennent de Stéphane Ferrandis. Ce dernier coach l’équipe pendant les matchs puisque Parmentelot est sur le terrain en plein effort.

La ville de Carros à l’écoute

Aujourd’hui Carros est leader d’Excellence Régionale (cliquez ici) et ambitionne de remonter en Pré-Nationale. Le week-end dernier, son match au sommet contre Sainte-Maxime a été reporté. « Nous avons envie de monter : l’accession est au bout de la saison. Logiquement les deux premiers montent. Mais il faut attendre car il devrait y avoir des réajustements au niveau du championnat Pré-Nationale. Aujourd’hui il y a treize clubs dans cette division mais ils seront peut-être seulement douze la saison prochaine. Nous avons donc une petite marge », explique Patrick Fenasse, directeur technique du club. La Présidente du club Marie-Laure Prandi assure que les relations de travail avec la ville de Carros sont bonnes. « La mairie nous soutient, même si récemment nous avons subi une baisse de 15% des subventions. Nous avons des relations directes avec le service des sports de la ville : tout le monde se connaît. C’est un peu comme un vieux couple. Les élus et les responsables du service sont accessibles, nous n’avons pas besoin de passer par quinze intermédiaires. » Un premier bon point dans la progression de l’équipe vers les sommets qu’elle a connu dans le passé.

Dans les pas de Nicolas Boschi

L’ERM, qui dispose d’un groupe à la moyenne d’âge de 23 ans, a choisi de se concentrer sur deux uniques entraînements par semaine : « On préfère travailler à fond durant ces deux séances, mardi et jeudi, en ayant tout le monde, plutôt que de s’entraîner trois ou quatre fois avec un groupe pas toujours au complet. » Si le groupe compte des garçons d’expérience, plusieurs joueurs sortent des U18. Un élément mis en avant par Ferrandis. « On veut monter en PNM avec ce groupe jeune. Nous sommes ambitieux. Les jeunes s’intègrent bien dans un vrai mélange. Psychologiquement les relégations ont été difficiles à encaisser pour l’équipe. Ça fait deux ans qu’elle perdait. Aujourd’hui elle a retrouvé sa marche vers l’avant. » L’accent de la jeunesse est appuyé par la Présidente : « On ne va pas chercher des garçons de l’extérieur. Les trois quarts des jeunes du club sont des Carrossois. On joue ici en famille. Les jeunes progressent jusqu’au niveau senior. » Marie-Laure Prandi aime ainsi à rappeler que Nicolas Boschi (21 ans), aujourd’hui professionnel à Saint-Raphaël, est un pur produit du CHBC. « Il ne nous a pas oublié et prend beaucoup de plaisir à revenir nous passer le bonjour. » La famille.

(crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie