Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Caparros : « Nous sommes ambitieux »

Ecrit par Martial HESPEL

Promu cette saison en Nationale 3 Masculine, Jean-Louis Caparros, président de l’O. Antibes JLP VB, refuse de ne jouer que le maintien et voit plus haut.

Président Caparros, comment s’est construite cette montée en Nationale 3 pour votre équipe masculine ?
Nous avions un plan sur deux saisons (2011-2012 et 2012-2013) qui devait au final nous mener en Nationale 3. Au club nous n’avons pas beaucoup de jeunes, alors avec nos petits moyens nous avons recruté de nouveaux joueurs qui ont été tentés par ce challenge. L’équipe n’est pas très jeune, alors nous avons essayé de créer une ambiance sympathique pour que tout se passe bien et ça fonctionne. Lors de la première saison nous avons cherché un coach, sans succès. Nous avions donc un joueur qui faisait également office d’entraîneur mais ce système ne nous convenait pas. Alors nous avons intensifié nos recherches et finalement nous avons choisi Olivier Costarella, qui connaît le club, puisqu’il s’occupait de la section loisir de l’OAJLP. Ajoutez à cela le retour d’un ancien joueur du club qui nous a fait beaucoup de bien et nous sommes montés haut la main. Olivier a déjà entraîné dans un autre club au niveau N2 et cette adrénaline de coacher lui manquait.

Votre équipe a bien encaissé physiquement l’année qui vient de s’écouler ?
La saison a été très longue avec le championnat, la phase finale entre les champions de chaque championnat Pré-Nationale et puis cette finale du championnat PACA contre Le Pontet que nous avons gagné. D’ailleurs certains ont décidé de lever un peu le pied pour la saison 2013-2014, d’où plusieurs recrues.

« Important vis à vis de la municpalité »

Comment qualifier le groupe qui vient de terminer champion de Pré-Nationale ?
Il est très homogène. Chez nous, je pense qu’aucun garçon n’est pas capable de sauver le navire seul si ça va mal. Mais on s’est rendu compte avec les blessures qui ont jalloné la saison, que l’équipe, quel que soit les joueurs alignés, n’a jamais baissé de niveau. Et puis le coach a très bien géré tous ces aléas. Cette année sans faux pas, avec une seule et unique défaite tout au long de la saison, est rassurante pour les joueurs qui nous rejoignent.

Cette promotion est une première pour le club ?
Nous avons déjà connu deux montées avec les féminines en NAT 3. Elles ont même failli une fois monter en NAT 2. Mais pour les garçons, oui c’est une grande première dans l’histoire du club. Je suis vraiment satisfait car nous avons réussi ce que nous avons engagé et vis à vis de la municipalité c’est très important.

Le groupe va t-il changer ?
L’effectif va forcément évoluer, on arrive en N3 ce n’est pas rien. Malgré tout, il ne sera pas chamboulé. Pour le moment nous avons recruté trois joueurs. Deux jouaient la saison passée avec la N2 de Mougins qui est reléguée en N3. Le troisième jouait aussi avec une N2 et s’est maintenu, il est à Cagnes-sur-Mer. Ce sont trois mutés et c’est le maximum que l’on peut alligner sur une feuille de match. Un quatrième joueur nous rejoint mais comme il ne jouait pas la saison passée, il n’est pas considéré comme muté. Nous sommes en discussions avancés avec un cinquième élément qui sera lui aussi muté. Il vient lui aussi de Cagnes-sur-Mer en N2. Mais rien n’est encore signé pour le moment. A Cagnes ils refondent l’équipe et comme nous sommes proches géographiquement, des joueurs sont très intéressés par notre projet.

« Jouer le maintien ne fait pas rêver »

Le coach reste ?
Nous avons confirmé Olivier Costarella dans ses fonctions.

La charge de travail va t-elle évoluer ?
Nous n’allons pas augmenter notre rythme d’entraînement. Notre équipe n’est pas toute jeune avec des trentenaires bien avancés. On reste à deux entraînements par semaine, peut-être trois lors des matchs importants.

Quelles ambitions pour la saison à venir ?
Nous sommes ambitieux. Le championnat est composé de dix équipes et il est hors de question de dire que la place de premier non relégable va nous satisfaire. On visera la quatrième ou la cinquième place. Il faut attirer des joueurs et viser le maintien ne fait pas rêver. La Nationale 3 Masculine est notre équipe première et nous sommes ambitieux.

Que pendez-vous de cette poule A de N3M où vous allez retrouver vos voisins des Alpes-Maritimes, Mougins, Mandelieu et la réserve de l’AS Cannes mais aussi les Varrois de Fréjus et Toulon ?
C’est vraiment sympa. Tous les joueurs se connaissent d’un club à l’autre. C’est comme une grande poule régionale. Nous auront trois ou quatre déplacements un peu plus long mais c’est aussi agréable de découvrir une autre forme de volley dans une autre région. N’oublions pas qu’on ne joue « qu’en » Nationale 3 et que, oui c’est de la compétition, mais c’est aussi l’occasion de franches parties de camaraderie. Nous allons accueillir du mieux possible chaque adversaire. Je suis vraiment heureux de débuter cette année de découverte.



Voir plus d'articles de la même catégorie