Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cannes va reprendre son souffle

Ecrit par Martial HESPEL

A la mi-saison, la NF2 de Cannes est cinquième de son championnat. Mais sa dernière défaite contre Monaco change quelque peu la donne. Mais l’entraîneur Charpin reste confiant.

Nicolas, alors que vous étiez en course pour le podium, vous vous êtes lourdement inclinés 3 sets à 0 à Monaco, relégable, le 14 décembre dernier, à l’occasion de la dixième journée du championnat. A quoi faut-il associer ce revers ?
L’équipe était au complet, hormis l’absence de Barbara Collu. Mais nous étions toujours un peu limités physiquement par quelques bobos. Nous connaissions le classement, nous savions que Monaco était aussi physiquement diminué, avec un parcours difficile, mais que ce groupe c’était renforcé. Malgré une bonne préparation de match, nous sommes passés aux travers, en perdant cette cohésion d’équipe qui nous a permis de rivaliser avec Béziers ou Nîmes. Nous n’avons pas su jouer ensemble, ni su compenser les lacunes de chacune et s’encourager. Notre niveau de service n’a pas été aussi agressif que d’habitude et la réception nous a coûté des points par séries. Ajoutez à cela des ballons faciles mal maîtrisés par manque de communication. 

Les scores des sets restent malgré tout serrés (25-22 26-24 25-22) mais Cannes n’a pas su faire basculer la marque de son côté ?
Nous avons eu les ressources pour revenir au score plusieurs fois après avoir été largement menés, mais trop ponctuellement. Le gain du deuxième set nous aurait peut être relancé. A noter, après échanges avec le Président et le coach de Monaco, que cette équipe a réalisé son premier match à ce niveau – cohésion et plaisir – avec un niveau de service très bon – première fois aussi –  et un fond de jeu plutôt stable. Donc oui déçu car nous avons déjoué, mais surtout de ne pas avoir pris de plaisir et d’être individuellement et collectivement passé à côté.

Le bilan après dix journées ?
Il est plutôt positif après avoir renouvelé l’équipe à plus de 50%, dont certaines d’expériences. Nous gagnons 3-0 nos match à domicile, sauf Nîmes qui s’est déroulé dans des conditions particulières – cinquième set joué 2h20 après la quatrième manche dans une autre salle. Nous faisons de bons matchs contre les grosses équipes avec des défaites 3-2 à Béziers, au Cannet-Rocheville, à domicile contre Nîmes et une victoire 3-2 à Venelles. Et puis on perd 3-0 à Mauguio et donc sur le même score à Monaco. Cette dernière a marqué les esprits et toutes les joueuses ont retrouvé la combativité pour la deuxième phase.

« Je n’ai pas d’inquiétude avec la zone rouge »

Malgré tout, cette dernière défaite fait que Monaco, premier relégable, est revenu à seulement huit points et cette équipe devrait continuer à monter en puissance. Vous reprenez l’année contre l’Union et Béziers qui sont devant vous au classement… Il ne faudra pas se manquer…
Je n’ai pas d’inquiétude avec la zone rouge et les deux matchs de reprise. Les filles seront reposées, les blessures guéries, elles auront coupé un peu avec le volley et seront impatientes d’en découdre. Union s’est refait une santé et, pour moi, reste difficile à jouer chez elle. Puis c’est Béziers, une équipe attendue à domicile pour la revanche. Ce sera un bon niveau de reprise qui va nous remettre dans le bain assez vite. Pas de relâchement possible de toute façon car ce championnat est plus homogène et fort que la saison passée. Personne n’est à l’abris d’une défaite.

Comment le groupe a t-il évolué durant ces quatre derniers mois ?
Les joueuses ont trouvé leurs marques, nous réglons les détails, redistribuant le rôle de chacune, nous essayons de beaucoup communiquer. Nous payons en cette fin d’année le retard pris dans la préparation physique, beaucoup de joueuses souffrent de traumatismes aux épaules et aux genoux. Alors, il a fallu composer contre Mauguio, solide leader aux ambitions annoncées. L’effectif a tourné. Certes, moins performant, mais les plus jeunes joueuses issues de la formation locale – deux joueuses en Pôle et deux au Centre de Formation – ont pu avoir du temps de jeu et ont apporté beaucoup de satisfactions. Notre objectif reste le maintien, avec la construction d’une équipe et la formation des jeunes joueuses. 

Un point infirmerie ?
On a pris beaucoup de retard dans la préparation physique et le tournoi de Saint-Raphaël, du 15 septembre, a engendré quelques pépins physiques : réveil de tendinites aux épaules et genoux. Barbara Collu se blesse au doigt début novembre. Sacha Fomina se fait une entorse à la cheville fin novembre. Charline Kontzler une luxation et double entorse au doigt il y a quinze jours. Ce ne sont heureusement que de petits bobos et la trêve tombe très bien.

(Crédit photo : RC Cannes VB)



Voir plus d'articles de la même catégorie