Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cannes garde un rythme élevé

Ecrit par Martial HESPEL

Six jours après son exploit en coupe de France avec une qualification pour les 32es de finale aux dépens de la Ligue 2 de Troyes (2-1), la CFA de l’AS Cannes a parfaitement enchaîné en championnat. 

Grâce à l’inévitable Malek Chergui (15e), Cannes est allé gagner ce samedi à Marignane sur le score d’un à zéro pour le compte de la treizième journée du CFA;. « On réalise une très bonne première mi-temps », analyse pour www.magsport06.fr l’entraîneur Cannois Jean-Marc Pilorget. « Nous avons été bons dès l’entame. Mes joueurs ont très bien attaqués les duels et étaient présents dans le jeu sur un terrain en mauvais état. On mène logiquement. » Avec ce résultat, Cannes reste confortablement installé sur le hauteur du groupe C du CFA. Mais la seconde mi-temps du jour n’a pas été de tout repos. Le vent s’est levé face aux Azuréens. « Cette période s’est révélée être totalement différente de la précédente. Marignane a joué plus long, les duels se sont intensifiés mais nous avons tenu le coup. On trouve même le poteau, on peut marquer deux ou trois buts. On mène bien les contres mais nous ne sommes pas récompensés. Je suis satisfait. C’était un match d’hommes. » Seul bémol souligné par Pilorget, la blessure au genou de son milieu de terrain Mounir Hamzaoui. Le Tunisien est sorti à la 65e minute. « Il va passer des examens. Il faut maintenant attendre », dévoile son entraîneur.

Pas le temps de souffler. Les équipiers du gardien Jérémy Gavanon joueront dès mardi prochain à 15 heures son match en retard de la douzième journée, le derby à Nice face à la réserve du Gym. Le match, prévu initialement le dernier week-end de novembre, a été reporté pour des raisons de sécurité : « La situation a été compliquée a gérer car nous avons proposé des dates qui ont été refusées par les Niçois : c’est un peu bizarre. Nous allons donc jouer un mardi. Nous y allons pour glaner le meilleur résultat possible. »

« Notre premier adversaire c’est nous »

Mais malgré les difficultés et l’enchaînement des matchs, les Cannois font preuve d’une grande maturité. Capables d’une vraie performance face à Troyes et de se reconcentrer à 100% dans la routine du championnat. « On ne les lâche pas », explique Pilorget. « C’est aussi notre boulot, au staff et à moi, d’être très exigeants avec eux. Dès la fin du match de coupe, on les a remis dans le championnat pour ne pas se laisser griser par ce type de résultat. Chaque compétition est utile à l’autre. » Même si Cannes est au rendez-vous depuis le début de saison, le coach a senti un nouveau déclic positif avec la victoire face à Troyes : « Les joueurs ont délivré, face à cette équipe de Ligue 2, leur vrai potentiel. Je le dis depuis le début, ce groupe a du potentiel. Certains sont encore loin de l’exploiter au maximum. Nous avons la place pour réussir de belles choses. Mais ce déclic de Troyes devait, pour être utile, être bonifié à Marignane : c’est fait. » 

Des soins sont prévus dimanche et lundi avec beaucoup de récupération avant de retourner au combat dès mardi face Nice qui vient de s’incliner aujourd’hui à domicile (2-3) contre une équipe de Martigues leader du championnat. Cannes, exempt, le week-end prochain, ne devra pas se manquer face à Nice. « Notre premier adversaire c’est nous. Mais Martigues est là, Rodez est aussi dans le coup tout comme Marseille Consolat. Cinq à six équipes peuvent jouer le podium. » Au milieu de ce beau monde, la réserve de Monaco va jouer les arbitres. « Mes garçons sont athlétiquement prêts et sont préparés à jouer un match par semaine », prévient Pilorget. Physique, il faudra l’être pour débuter 2014 de la meilleure des façons avec une réception de prestige avec la venue de Saint-Étienne (Ligue 1) le premier week-end de janvier pour les 32es de finale de la coupe de France. Puis il faudra enchaîner avec un déplacement à Hyères en championnat. Le combat ne fait que commencer.

(crédit photo : AS Cannes)



Voir plus d'articles de la même catégorie