Par Sudeast Info
Volley : Vaillant à la tête de la RF
Hugo Vaillant est le nouvel entraîneur de la Régionale Féminine du VBSL. Le central de la Nationale 3 compte redynamiser le groupe et se veut ambitieux.
Basket : La réserve refuse la montée
Mandelieu, championne de Pré-Régionale Féminine, a fait le choix de refuser la montée en Régionale 2. Trop lourd à assumer en plus de la PNF.
Handball : Martinez rejoint le Cros
Nouvel entraîneur de l'ETM du Cros-de-Cagnes, Marc Martinez tourne la page du VSJBHB avec l'envie de rebondir en gardant un souvenir ému du club qui l'a accueilli il y a 20 ans.
Basket : Petrovic, fin de carrière ?
Si sa décision n'est pas définitive, son départ de la N3M de Menton pourrait accélérer la fin de sa carrière. Veljko Petrovic se livre à notre média.
Handball : Les mots de Charloton
Jean-Michel Charloton, le nouvel entraîneur de la N3M de Grasse, s'est livré au jeu de l'interview pour notre média. Son groupe sera renouvelé.
Handball : Oliva de retour en PNM
Comme l'équipe première qui monte en Nationale 3, la réserve du HBMMS accède elle à la Pré-Nationale. Un nouveau défi mais aussi une continuité pour le coach Jérôme Oliva.
Handball : Denis ne se cache pas au Cros
Toujours sur le banc la saison prochaine de la Pré-Nationale du Cros-de-Cagnes, Olivier Denis ne visera pas moins que cette année : à minima une qualification en Poule Haute.
Handball : Dalmasso, la montée ou rien
Après avoir manqué la montée en Nationale 2, Dalmasso reste en poste avec un objectif renouvelé et un savoir appuyé des carences à combler.
Handball : Charloton sur le banc de Grasse
Antibes, puis Cannes-Mandelieu et désormais Grasse avec une nouvelle division à découvrir sur un banc : la Nationale 3. Nouveau défi pour Jean-Michel Charloton.
Volley : Ickowicz quitte Antibes
Du changement à Antibes. Cédric Ickowicz s'en va et laisse vacant son banc à la tête de la Pré-Nationale Féminie dont le groupe est fortement chamboulé.

Cannes, champion PACA en Régionale

Ecrit par Martial Hespel

Championne PACA, l'équipe n°4 senior de l'AS Cannes monte en Pré-Nationale avec l'ambition, tout de suite, de jouer le haut de tableau avec son jeune groupe.

Titré ! Si la section professionnelle de l’AS Cannes vit, depuis quelques temps, des hauts et des bas, chez les amateurs et les jeunes, la mayonnaise est toujours aussi onctueuse.

L’un des derniers exemples en date, la Régionale Masculine, championne de son groupe et vainqueur de la finale PACA en trois sets assez nets contre Le Pradet / La Garde. Une montée en Pré-Nationale bonifiée. « Nous nous attendions à une rencontre avec plus d’adversité, malheureusement notre adversaire est venue sans quatre de ses titulaires. Nous sommes fiers d’accéder à la division supérieure, ce match reste anecdotique et nous aura permis de faire une dernière rencontre officielle avant la saison prochaine », narre Hugo Gruel, l’entraîneur, à www.magsport06.fr.

Une saison, de bout en bout, parfaitement maîtrisée, avec seulement deux défaites en première phase, étonnament à chaque fois à domicile, à un détail près. « Notre plus mauvais match de la saison, on le fait face à Grasse, au Palais des Victoires. Mais globalement, les garçons ont pris de l’assurance et le collectif a gagné en maturité et cohésion dans le jeu, notamment sur la relation passe / attaque. La force des garçons cette année était de montrer qu’après deux saisons COVID, leur niveau de jeu était bon et pour certains, l’envie de prouver que leur place en Nationale 3 pouvait se jouer sur de bonnes prestations en Régionale. » 

Un groupe très jeune, qui n’ira qu’en progressant avec trois M15 et sept M18. Pour compenser des absences ou des blessures, deux à trois joueurs de l’équipe Départementale ont aussi eu leur chance, ainsi qu’à certains moments deux M21 du groupe Nationale 3 qui a lui terminé deuxième de son championnat affichant un niveau qui est allé au-delà des espérances. 

Si la réception de Grasse fût le plus mauvais souvenir de la saison, c’est bien le déplacement à la Valette, le 2 avril, que les réminiscences sont les plus fleuries. « C’est notre match référence. On part avec un seul vrai central, demandant à un pointu de l’équipe Départementale de dépanner, puisque le deuxième pointu de la Nationale 3 s’était foulé la cheville la veille. Il a pu jouer strappé, avec tout de même un risque. Je comptais aussi un absent et un blessé au poste de réceptionneur / attaquant. Alors, le plan B était de convoquer un joueur ne participant pas à la Coupe de France M21 sur ce poste R4 alors qu’il évolue au quotidien en… libéro. Nous avons joué ce match comme une finale et ce sont ces trois points qui nous ont quasiment assurés la montée. » Hugo Gruel plaisant – ou pas, il faudra demander à son banquier – à expliquer que ce résultat, lui a coûté 150 euros de McDo. « C’était le deal, un succès 3-0 et je devais passer à la caisse. Bravo à eux. »

Il faut donc, après ce dernier match officiel joué le 11 juin, qui aura permis de vivre une coupure de compétition plus courte, se tourner vers un autre niveau, pour ces jeunes joueurs, la Pré-Nationale. « Nous allons nous confronter à plus de niveau. Plus d’exigence dans la progression des jeunes avec des rencontres plus disputées chaque week-end. Nous jouerons le haut tableau, car les jeunes sont ambitieux et on a besoin de ça pour chercher un objectif élevé mais atteignable. » Hugo Gruel sera, comme cette saison, toujours en binôme avec Rajko Jokanovic : on ne change pas une équipe qui gagne. Ce dernier était aussi l’entraîneur des M15.

Pas de ralentissement – surtout pour de jeunes joueurs en demande de progresser – puisque le beach-volley a déjà pris le relai et ce jusqu’à début juillet. Le groupe aura ensuite une coupure à assumer de six semaines pour reprendre entre la mi et la fin août pour préparer la saison prochaine. Que les adversaires soient prévenus, derrière la Nationale 2 et la Nationale 3, la Pré-Nationale ne compte pas faire de la figuration et voudra, dès la première saison, jouer le haut de tableau.



Voir plus d'articles de la même catégorie