Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes-sur-Mer tient le coup

Ecrit par Martial HESPEL

Promue cette saison en Nationale 3 Féminine, l’équipe de Cagnes-sur-Mer ne vit pas un exercice simple, mais s’accroche devant la zone rouge. Le point après un dernier succès capital contre Avignon.

38-25. Le 16 janvier dernier, les féminines de Cagnes-sur-Mer ont offert un véritable festival à leur public face à un adversaire direct au maintien, Avignon. Un résultat, avant une trêve de trois semaines, qui est arrivé au meilleur des moments, non seulement sur le plan comptable, mais aussi mental. L’équipe restait, le week-end précédent, sur une très belle prestation contre Meylan, aujourd’hui quatrième. Un match nul 23-23 teinté de déception et mais aussi d’espoir. Co-entraîneur de l’équipe, Frédéric Chiaroni nous livre les détails du moment.

« Ce nul pouvait paraître décevant au vu de la physionomie du match car nous menions de six buts (22-16) à l’entame du dernier quart d’heure mais qui au final il s’avère être un bon résultat au vu de la qualité de l’effectif adverse : une joueuse de D2 l’an passé et les autres en Nationale 2. Ces filles ont haussé leur niveau de jeu dans le money time alors que les nôtres ont baissé de rythme après avoir été monstrueuses pendant trois quarts d’heure. » Après ce match, Chiaroni explique que ses joueuses « avaient à cœur de battre Avignon après les mésaventures du match aller. » Chose faîte avec un écart de treize buts. « Les filles ont fait un match plein et avec Rudy (Boudhir, co-entraîneur de Cagnes-sur-Mer avec Chiaroni ; ndlr) nous avons pu faire tourner notre effectif et tester des joueuses à différents postes, ce qui s’est fait sans problème. Cette victoire nous fait du bien car elle nous permet de laisser un concurrent direct à quatre points. » 

Neuvième du championnat après douze journées, Cagnes-sur-Mer peut respirer même si rien n’est joué : la phase retour ne fait que commencer. Le déplacement du 6 février revêt d’une importance capitale. En cas de succès, Cagnes-sur-Mer se rapprochera un peu plus du maintien, mais passera surtout son adversaire du jour au classement pour s’éloigner encore plus. « Nous avons un point de retard sur cette équipe. Après notre victoire au match aller (21-18 ; ndlr), les Montpelliéraines vont avoir à cœur de nous battre chez-elles ne serait-ce que pour accentuer leur avance au classement. Il va falloir nous battre car pour nous aussi le match est important et nos filles sont motivées pour aller faire un coup dans l’Hérault. » Un succès, ou au moins un bon nul, permettra aussi aux Azuréennes de se retirer une certaine pression avant de recevoir coup sur coup les deux derniers du championnat : Val d’Argens et Livron. « Ils seront primordiaux car avec deux victoires nous pourrions envisager l’avenir avec tranquillité, sans trop de pression mais sans toutefois s’endormir sur nos lauriers. » 

Mais terminer au mieux la saison, rîmes aussi avec une bonne gestion des trêves. En effet, après avoir battu Avignon le 16 janvier, le prochain match contre Montpellier sera jouera le 6 février. Puis, il faudra jouer Livron le 13 février et Val d’Argens seulement le 3 mars. Puis Plan de Cuques le 2 avril. Les montagnes Russes : aucun rythme. « Avec Rudy nous gérons les trêves en alternant entraînements et matchs amicaux : Pôle Espoir, Nationale 2 de Cannes, Nationale 1 d’Antibes et Pré-Nationale du Bâtiment Nice. Cela pour tenir les filles dans le bain de la compétition. Il est vrai qu’avec cette deuxième partie de championnat avec son lot de trêves ce n’est pas facile de trouver la bonne carburation et c’est pour cela qu’on essaye de trouver des matchs amicaux pour garder le rythme. » 

Entre ces trêves, les victoires en championnat seront capitales et à Cagnes-sur-Mer l’a bien compris. « D’une part sur un plan comptable, plus vite on s’éloignera de la zone rouge et mieux ce sera mais aussi sur le plan mental car une victoire donne l’envie de repartir tout de suite et mieux préparer le match suivant contrairement à une défaite qui pourrait nous faire gamberger durant de longues semaines de trêve. Rudy, l’ensemble du staff technique et moi-même sommes confiants et nous savons que cette série de trois matches est ô combien importante pour la suite des évènements. On en verra un peu plus après cette première série. Les filles sont très motivées pour atteindre l’objectif du maintien au plus vite. Elles sont à 100% dans le projet. »

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie