Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes-sur-Mer a bien terminé

Ecrit par Martial HESPEL

C’est un nouveau chapitre qui s’est ouvert sur la Nationale 3M de Cagnes. Nouveau coach, nouvel effectif, on est loin du contexte de la deuxième place du championnat il y a deux ans, mais le groupe est toujours ambitieux avec à sa tête, notamment, Maxime Metin.

En s’imposant le 12 décembre dernier contre Lorgues le 19 décembre face à Castelnau, Cagnes-sur-Mer s’est donné de l’air. Dix journées de disputées et une place correcte de septième en milieu de tableau avec un bilan équilibré de cinq victoires pour cinq défaites. Pourtant, tout n’était pas si évident. « L’été a été mouvementé », raconte Maxime Metin, cadre de l’effectif, à www.magsport06.fr. Un changement d’entraîneur et un groupe qui a énormément évolué. « Je pense que l’on était arrivé à la fin d’un cycle et le club voulait rajeunir l’effectif. Chose faîte car le plus vieux est Miloud Doubal, tous les autres ont moins de trente ans. »

« C’est capital d’avoir gagné les deux derniers matchs, non sans difficulté, surtout que c’était deux matchs à la maison et qu’avant c’est deux rencontres, nous avions perdu deux matchs à notre portée, à la maison aussi. » Mais même si son maintien est loin d’être acquis, c’est bien plus sereinement que le groupe peut passer la trêve et reprendre ses entraînements en début d’année pour préparer les réceptions de Mauguio et de Martigues les 16 et 23 janvier prochain. L’infirmerie est vide, tout le monde sur le pont pour une belle seconde partie de saison. Il faudra continuer également sur l’état d’esprit affiché contre Castelnau. L’avant-dernier a vendu chèrement sa peau et « n’a rien lâché jusqu’au bout. » Mais Cagnes a su rester solide pour s’imposer 69-62. Il faut dire que Metin et compagnie ont joué sans leur meneur, Gaatan Lisant, parti en vacances. Ce match était en effet reporté des attentats de Paris.

Ces quatre derniers points permettent donc à Cagnes de revenir à une victoire du podium et donc la troisième place occupée par… Martigues. « Mais on est aussi à deux défaites du premier relégable. Ce championnat va être indécis jusqu’au bout. On a raté le coche contre Bandol et le HTV à la maison, deux matchs largement à notre portée. » Ce championnat n’en a pas fini avec les surprises avec le simple fait que si depuis deux ans le champion était intouchable en terminant invaincu, cette année, tout le monde a perdu au moins une fois. Et même si le Cannet-Rocheville semble un cran au-dessus cette saison, il a déjà perdu et la symbolique est assez forte. « La trêve va permettre de recharger les batteries et de revenir plus forts en janvier en espérant faire un coup et pourquoi battre un gros pour avoir un match référence : Menton ou autre. »

Metin reste confiant pour la saison à venir. Encore fois, le groupe est nouveau et tout ne se fait pas d’un coup de baguette magique avec un nouvel entraîner. « L’équipe est jeune voir même très jeune. Les automatismes ne se font pas en six mois. Je pense que l’on verra le résultat d’ici quelques saisons mais cela ne nous empêchera pas d’aller chercher notre maintien le plus vite possible et pourquoi pas plus… » Pour cela, après les deux matchs à domicile de janvier, il faudra beaucoup se déplacer, notamment quatre fois de suite entre le 5 mars et le 2 avril. « Notre calendrier a été chamboulé. On va se déplacer chez nos concurrents directs (Castelnau, Bandol et Lorgues ; ndlr). Cela n’est vraiment pas un cadeau. En espérant que d’ici là avoir décroché le maintien. Le championnat commence à peine pour nous, en espérant que la chance nous sourit. »



Voir plus d'articles de la même catégorie