Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes relégué en PNM, un gâchis ?

Ecrit par Martial Hespel

Dernier de Nationale 3, sans jamais avoir été réellement dans le coup malgré un sursaut au début de l'hiver, Cagnes-sur-Mer va devoir apprendre de ses erreurs pour rebondir en Pré-Nationale.

C’est une saison bien étrange qu’a vécu la Nationale 3 de Cagnes-sur-Mer. Des bas, quelques hauts, des incompréhensions, de nouveaux bas, pour une place finale de lanterne rouge et une relégation en Pré-Nationale pour ce club historique dans le département. « C’est un terrible gâchis », ne peut cacher le Président, Laurent Hoff, après de www.magsport06.fr. « Nous avions tout, le nombre et la qualité. Malheureusement, l’ambiance s’est rapidement dégradée. » Du mouvement au sein du groupe au beau milieu de la saison avec des départs mais aussi des arrivées, également sur le banc, où Raoul Balensi a pris la succession d’Asim Demirovic à six journées de terme.

« On a commencé avec quatorze garçons et dès la deuxième journée, la moitié était à l’infirmerie. » Le groupe a fait le dos rond, sept défaites consécutives, un seul point pris. Puis, tout s’est accéléré, un vent nouveau a semblé souffler, des changements, trois victoires en quatre matchs entre décembre et janvier et puis… plus rien, ou presque. Cinq défaites de suite sans prendre le moindre point. « Notre Capitaine s’est blessé après la série de victoires et nous sommes retombés dans nos travers. Avec Raoul, j’ai espéré, mais la mobilisation de la part des joueurs n’est pas venue. »

Pourtant, tout n’était pas à jeter en fin de saison. Sur les quatre derniers matchs, un succès contre Antibes et trois défaites en cinq manches, à chaque fois. « Nous avions les armes, j’en suis convaincu. Que ce soit contre Ajaccio ou Mandelieu, on a montré de belles choses, mais nous nous sommes trompés, moi le premier. » Le Président explique avoir quasiment tout misé sur la jeunesse, pensant que cette stratégie, après deux ans de disette suite au Covid, allait payer face à des effectifs plus expérimentés. « Je pensais qu’une équipe très jeune serait un atout et que les trentenaires allaient avoir du mal à reprendre ou même s’arrêter. Ils nous ont botté l’arrière train. Et nous, on s’est tiré une belle dans le pied avec des chicanerie, on a ce qu’on mérite. »

La suite ? Laurent Hoff espère voir Balensi continuer. Le technicien aurait déjà commencé à discuter avec les joueurs, un bon signe ? « Je le connais bien, il aime savoir où il va. On va avoir un projet sur deux ou trois ans pour remonter en Nationale 3 avec une ossature issue de notre formation. Nous sommes un club à l’ADN formateur. On ne va pas tout changer à cause d’un échec. Notre stock ce sont des gamins du club qui ont certes du potentiel, mais qui restent des gamins. Je pense que le challenge pourrait bien charmer Raoul. Asim, lui, a baissé les bras pour diverses raisons mais je pense le comprendre. Il vit le volley non pas avec passion mais comme un devoir, il n’était plus en phase avec le groupe, je ne peux pas lui en vouloir. »



Voir plus d'articles de la même catégorie