Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes, mieux que prévu

Ecrit par Martial HESPEL

Si l’objectif annoncé des coachs de la PNF de Cagnes-sur-Mer est rempli – la montée en NF3 – ils restent admiratifs devant le bilan final où ne figure aucune défaite en championnat.

« Ça y est la saison est finie et nous tenions encore une fois Rudy et moi à féliciter toutes les filles qui ont œuvré pour réussir ce très beau parcours. » Frédéric Chiaroni et son adjoint Rudy Boudhir, contemplent le tableau final de leur Pré-Nationale Féminine à Cagnes-sur-Mer : 17 victoires et 3 matchs nuls. L’été dernier, le club n’avait pas caché son unique projet après avoir terminé troisième du dernier championnat : décrocher le titre et monter en Nationale 3. Pour se faire, la formule a été simple. Conserver l’ensemble des joueuses qui ont terminé troisième de la saison 2013-2014 en y incorporant trois recrues pour renforcer ici et là le groupe. 

Du coup, même si, comme pour n’importe quelle équipe, Cagnes n’a pas été épargnée par les blessures, le large effectif a permis de gérer. Bien aidé aussi par un « bon travail estival. Les joueuses étaient prêtes physiquement et les résultats des premiers matchs étaient bons. Nous savions, Rudy et moi, qu’il y avait deux ou trois équipes qui auraient pu nous gêner dont le Bâtiment Nice. Il y avait aussi l’énigme des équipes réserves (En majorité dans ce championnat ; ndlr) avec des joueuses jouant à des niveaux supérieurs à notre championnat. » 

Ainsi, c’est face à une réserve, Antibes-Vallauris (Réserve de la grande équipe antiboise qui monte en Nationale 1 ; ndlr) que les Cagnoises ont pris vraiment conscience de leur potentiel (22-22). « Certaines joueuses de Nationale 2 avaient été alignées. Ce résultat positif nous a boosté et nous a permis de se rendre compte du potentiel des filles. » Dans la foulée, un succès 21-24 à Toulon, où des filles de Nationale 1 ont joué. Point noir, dans le Var, Marina Hilaire, ailière gauche, se blesse à la cheville. Arrive le 13 décembre, le choc avec la réception du BTP Nice. « Un gros match de notre équipe avec la victoire au bout. » 29-22. Tout suspens a quasiment été tué à ce moment là.

« Pas forcément finir invaincu »

« Une première partie de championnat sans défaite et à partir de là nous nous sommes dit que finir invaincu, au vue de ce qui s’était passé depuis le début, était envisageable. C’est le message que nous avons fait passer à l’équipe. Les matchs se sont enchaînés avec les victoires au bout jusqu’au titre à trois journées de la fin. » Mais malgré le titre, les joueuses voulaient absolument terminer sans défaite. Elles y sont parvenues, en concédant deux matchs nuls et en subissant deux nouvelles lourdes blessures : grosse entorse à la cheville pour Caroline Malavard et une blessure au genou pour Nadia Abbaze. 

« Alors, pour être honnête, au début l’objectif était de monter. Pas forcement de finir invaincu mais les résultats étant et avec le travail de vidéo sur tous les matchs de la première partie du championnat – un grand merci aux différents cameramans – nous ont permis de rêver à cette éventualité. » Le staff émet plusieurs raisons à cette très belle réussite : la cohésion de l’équipe avec l’intégration des nouvelles joueuses, le travail qui a commencé assez tôt puisqu chaque fille avait un programme pour juillet et août, la solidarité des filles lors des blessures, notre rigueur défensive etc…

Pour la saison prochaine, le groupe ne devrait que peu évoluer. Pour le moment, toutes joueuses restent même si un doute subsiste pour une des cadres. Pour ce qui est du recrutement, il faudra recruter une gardienne pour en compter deux de niveau N3F. Une gauchère est également attendue afin de jouer à droite mais aussi une demi-centre. Pourtant, les entraîneurs sont ouverts à toutes propositions. En effet, la réserve monte en Pré-Nationale et il faudra donc constituer deux groupes NF3 et PNF soit au moins 25 joueuses.

(Crédit photo : USCHB)



Voir plus d'articles de la même catégorie