Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes est dans les temps

Ecrit par Martial HESPEL

Troisième du championnat PNF, l’US Cagnes-sur-Mer a passé la première vitesse dans l’optique de rejoindre très vite la Nationale 3. A tous les niveaux, le club se structure.

Une première saison et les objectifs sont au vert. Oui, il faudra sans doute compter sur Cagnes-sur-Mer dans les saisons à venir. L’été dernier, le Président Cammareri est entré en contact avec Frédéric Chiaroni. Ce dernier va devenir, les jours suivants, l’entraîneur de la PNF du club cagnois. Mais pas seul. « J’ai présenté au Président Rudy Boudhir avec qui je comptais prendre l’équipe. » Le duo intronisé, Cammareri va leur présenter le projet. « Son message nous a plu avec un objectif d’une montée en NF3 sur trois ans avec une incorporation de jeunes joueuses de -18 ans et l’arrivée dans le futur de joueuses issues de l’équipe de -16 ans Méditerranéen », détail Chiaroni pour www.magsport06.fr.

La défense en fer de lance…

Un an plus tard, Cagnes-sur-Mer prend la troisième place du championnat PNF, derrière Val d’Argens et le Bâtiment. « Nous avons mis une première pierre à notre édifice. Il est vrai que nous étions depuis le début du championnat dans le trio de tête et qu’il aurait été décevant de ne pas finir sur le podium après tous les efforts fournis par nos joueuses.  Nous avions fixé un objectif, être au moins sur le podium. Nous l’avons atteint. » Une satisfaction en partie obtenue grâce à la meilleure défense du championnat avec une moyenne de 20,65 buts encaissés par match. Un secteur « primordial » pour les entraîneurs. Si dans le cyclisme on connaît le théorème de Robert Chapatte qui consiste à dire que lors d’une course, si un coureur échappé en solitaire arrive avec une minute d’avance sur ses poursuivants immédiats à dix kilomètres de l’arrivée, on considère qu’il possède une avance suffisante pour ne pas être rattrapé avant l’arrivée, Chiaroni a également le sien. « Par expérience, je dirais qu’une équipe qui encaisse moins de 20 buts dans un match a plus de 90% de chance de remporter la rencontre. » Une statistique ? Lors des huit matchs où Cagnes a encaissé moins de 20 buts, elle a gagné sept fois. Seule Cannes est parvenue à faire match nul (19-19). « Nous avons essayé plusieurs formules défensives durant la saison en fonction des adversaires et surtout de nos joueuses. Nous avons impliqué certaines joueuses sur la défense et cela a porté ses fruits. » Pour progresser, on a beau être en Pré-Nationale, le sixième échelon, tout est mis en œuvre à Cagnes. « Un grand merci à notre Président Bruno Cammareri pour avoir filmé tous les matchs ce qui nous a permis de travailler sur les différentes tactiques des équipes. »

S’il ne doit en rester qu’un. Une rencontre. Une émotion. Une fierté. Chiaroni évoque le match retour à Toulon, le 26 janvier. « Les entraîneurs Toulonnais avaient fait descendre trois joueuses évoluant en NF2, équipe qui a terminé première de son championnat et qui donc monte en Nationale 1. Nous avons fait un match extraordinaire et l’équipe a fait preuve d’une grande solidarité après la blessure de notre Capitaine au milieu de la deuxième mi-temps. Nous finissons sur un match nul (28-28) malgré la balle de match en notre faveur à la dernière seconde mais les Dieux du sports en avaient décidé autrement. Malgré la frustration du match nul, nous avions été capables de tenir tête à une équipe composée de joueuses qui jouent deux divisions au dessus de nous. Nous tenons à remercier Brigitte Kropfeld pour son aide que ce soit sur le banc de touche à nos cotés ou sur la partie administrative et l’ensemble des filles pour leurs investissements car ceux sont elles qui ont fait le travail pour accrocher cette superbe troisième place. »

Un avenir sans nuage ? 

Pour l’avenir et atteindre la Nationale 3 en 2015 ou en 2016, les entraîneurs de Cagnes possèdent de sérieux arguments. Premièrement, la réserve de la PNF joue en cette fin de saison l’Excellence Régionale Féminine, qui fait office de play-offs pour les trois meilleures équipes du championnat départemental des Alpes-Maritimes et les trois meilleures du Var. « Elle est un mélange d’anciennes joueuses qui ont fait les beaux jours de l’équipe première à une certaine époque et de jeunes joueuses qui sont montées cette année en seniors. C’est toujours bien pour un club d’avoir une équipe réserve qui joue un championnat intéressant. Le niveau des deux équipes est différent mais nous avons fait appel à certaines joueuses de l’équipe réserve pour pallier l’absence des filles de PNF à cause de blessures. »

Chez les jeunes, par manque d’effectif en -18 ans, il n’y avait pas d’équipe dans cette catégorie d’âge cette saison, elles ont donc joué avec l’équipe départementale. En septembre, il y aura une équipe « qui évoluera en -18 ans championnat de France. Notre équipe -16 ans évoluera une nouvelle fois en championnat Méditerranéen la saison prochaine. La relève pour notre équipe seniors est assurée. J’espère que d’ici là nous aurons atteint notre objectif initial, la montée en NF3. »

Pour parvenir à cela, le club s’engage dans la voie de la stabilité et de la continuité. « Avec Rudy nous seront toujours les entraîneurs l’année prochaine. Nous allons perdre deux joueuses qui vont évoluer en -18 ans France et qui vont être remplacées par deux ou trois joueuses de l’équipe réserve. Toutes nos joueuses cadres restent donc à l’heure actuelle pas trop de chamboulement au programme. »

(Crédit photo : US Cagnes-sur-Mer Handball)



Voir plus d'articles de la même catégorie