Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Cagnes encore du mauvais côté ?

Ecrit par Martial HESPEL

Et si l’accident de la saison passée n’en était finalement pas un ? Comme sous l’ère Glowacz, Cagnes-sur-Mer se dirige vers les play-downs de Nationale 2 sous l’ère Meneau.

Alors que la phase régulière de la Poule A de Nationale 2 Masculine approche de son terme, Cagnes-sur-Mer a besoin d’un miracle pour passer en play-downs. Seulement sixième sur huit équipes, l’équipe n’a plus le droit à l’erreur contre Cannes, Monaco et Sète. Il faut neuf points et encore, selon les résultats des adversaires, cela ne suffira peut-être pas. Déjà presque résigné, Christophe Meneau, entraîneur depuis cet été, évoque la situation pour www.magsport06.fr. « Même si nous avons mathématiquement une chance de se qualifier, on se prépare plus à jouer les play-downs. Sans que ça nous empêche bien sûr d’aborder les trois derniers matches avec la volonté de gagner. Mais il faut être réaliste. Nous avons perdu le dernier match 3-2 contre Marseille et perdu le précédent contre Nice 3-0. On n’a malheureusement plus notre destin entre nos mains. » Un seul point en deux matches face à ses principaux concurrents, c’est trop peu. Pourtant, il y avait sûrement la place dans un championnat très homogène.

Hormis Toulon et Cannes, qui sont très loin, les six autres se tiennent à des détails. Des détails qui, selon Meneau, ont tourné toujours du côté des mêmes équipes, sans être un hasard. « Le championnat est homogène, même si le classement est révélateur du niveau des équipes. On est tous assez proches mais je remarque quand même que les premiers méritent leur place. Il nous a manqué par moment de la puissance offensive pour faire la différence et un peu moins de présence au block par rapport aux équipes qui sont devant nous. »

La trêve est arrivée au bon moment pour un groupe fatigué qui a donc presque hypothéqué toutes ses chances de play-offs en décembre. « Nous nous sommes entraînés jusqu’au 17 décembre et nous reprenons ce mercredi soir. Nous étions au repos forcé puisque la salle était fermée. Et beaucoup de joueurs avaient finalement besoin de repos. Il y a forcément un relâchement dans la tête des joueurs pendant cette période, mais ça peut être bénéfique pour la reprise en janvier. Sachant que le prochain match est le 17 janvier, ce qui nous laisse un peu de temps pour s’entraîner correctement. » Cagnes-sur-Mer recevra Cannes. Un match doublement important pour les équipiers de Julien Schroeder. Il faut trois points, impérativement, pour croire encore aux play-offs mais également pour prendre des points, en cas de play-downs, à un adversaire direct puisque les points sont conservés lors de la deuxième phase. « Nous aurons normalement deux semaines d’entraînements pour préparer la rencontre. Il me manquera Yann Ganga (Pour raison professionnelle ; ndlr). Le reste de l’équipe devrait être présent. Ce match est très important pour la suite… »



Voir plus d'articles de la même catégorie