Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Ça serait très bien d’enchaîner »

Ecrit par Martial HESPEL

Un an et demi après son premier titre ATP en Suède, Hugo Nys a remporté dimanche le 10.000$ d’Antalya-Belconti en Turquie. Un succès qui offre un tournant à sa saison. 

Hugo, tu remportes ce titre en Turquie avec trois derniers matchs gagnés en deux sets et jamais plus de quatre jeux concédés par manche. Le titre pouvait-il t’échapper ?

Sur les trois derniers matchs le score est assez sévère mais le jeu était quand même accroché jusqu’au bout. J’ai abordé cette finale de façon assez bizarre car samedi soir je ne pouvais pas lever la jambe gauche et je boitais…. J’ai ressenti une douleur au psoas gauche au milieu de ma demi-finale en simple. Au fur et à mesure de la journée j’avais de plus en plus mal donc j’étais assez inquiet pour le lendemain. Finalement j’ai bien glacé, bien dormi et le matin la douleur avait fortement diminué. J’avais des appréhensions sur chacune de mes courses en finale dimanche. Toutefois cela m’a permis d’être très concentré pour écourter les échanges au maximum et c’est ce que j’ai réussi à faire. Robin Kern n’était pas dans un bon jour et j’en ai profité pour ne pas le laisser respirer.

Après avoir gagné les qualifications du Challenger de Saint-Brieuc, puis ta victoire au tournoi français de Sophia-Antipolis, on sentait une certaine montée en puissance. C’était le moment idéal pour décrocher le deuxième titre ATP de ta carrière ?

Je ne sais pas si je sentais que c’était le moment de « claquer » un titre car chaque semaine je m’en sens capable. Mais oui j’ai enchaîné quelques bonnes victoires et ce n’est pas anodin si cette semaine j’ai continué à très bien jouer. Le tournoi du week-end dernier à Sophia, dans des conditions similaires à celles rencontrées en Turquie, m’a clairement préparé physiquement et mentalement, avec de la confiance, pour ces deux semaines à Antalya-Belconti.

La suite, c’est un nouveau tournoi turque cette semaine puis une coupure ?

Je joue encore une semaine ici effectivement et ça sera mon dernier ATP avant le mois de juin. Je dois disputer les matchs par équipes en mai sur quatre week-ends d’affilés. C’est un handicap dans un sens car cela m’éloigne un mois des tournois mais dans un autre sens je pourrais retravailler physiquement et bien-sûr gagner de l’argent, sans lequel je ne pourrais de toute façon pas partir en tournoi. A très court terme, je vais tâcher de mettre ce titre dans une boîte à souvenirs et reprendre un rythme de tournoi dès ce lundi après-midi à l’entraînement. C’est bien d’avoir gagné, ça serait maintenant très bien d’enchaîner des bons matchs dés cette semaine.

(Crédit photo : Hugo Nys)



Voir plus d'articles de la même catégorie