Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

BTP Nice, une évidence ?

Ecrit par Martial HESPEL

Cette année, la Nationale 3 du BTP Nice va jouer, c’est quasiment une certitude, autre chose qu’une place en milieu de tableau. Xavier Vouillot, confiant, voit la montée en puissance.

Depuis son retour en Nationale 3 après un court passage en quatrième division, le Bâtiment Nice n’est jamais parvenu à trouver la formule pour retenter la montée. Sans jamais vraiment trembler pour sa place au niveau Nationale, les Jaunes connaissaient, assez vite, leur sort : trop juste pour jouer la montée, mais trop bien en place pour flirter avec la relégation. 

Mais il y a un peu plus d’un an, après plusieurs saisons sur le banc, Raphaël Gallice est parti, en désaccord avec les hautes sphères du club. Vouillot, fin juin, est donc passé d’adjoint, à entraîneur n°1. Une opportunité, mais un inconvénient. « L’année dernière je n’avais pas eu vraiment le temps de recruter. La plupart des joueurs avaient déjà un club. Les joueurs que nous avons fait venir apportent tous un plus au niveau handballistique, mais se démarquent aussi par leurs qualités humaines. C’est un vrai plaisir de travailler avec ce groupe. Des mecs sérieux qui ne se prennent pas au sérieux », explique Vouillot à www.magsport06.fr. Gilles Sanchez, coach d’Antibes, n’était pas dupe après sa défaite lors de la première journée aux Eucalyptus. « Beaucoup semblent oublier que Nice a recruté deux joueurs haut de tableau Nationale 1 (Perrin et le gardien Balland-Roche qui arrivent du Cavigal ; ndlr) mais aussi Rivet dont on sait que quand il est sérieux il est très bon. Et le reste de leur équipe est bonne aussi. On a pas joué des brêles ! »

Si les départs ont été nombreux, les arrivées l’ont été encore plus ! Un groupe largement renouvelé qui, pour le moment, donne pleinement satisfaction avec trois victoires pour une défaite, celle concédée d’un but à Fréjus. Dernier succès, très solidement, 24-19, à domicile, contre Corte qui était pourtant encore invaincu. Une équipe niçoise homogène avec le Capitaine Bouziane à cinq buts et derrière Kraï, Rabenandrasana et Rochette à quatre réalisations. Avec trois buts, Rivet n’est pas en reste. « Comportements individuels très intéressants. Nous avons eu du mal à trouver des solutions en attaque au début (Le BTP Nice ne va marquer que trois buts entre la 14e et la 30e minutes ; ndlr). Mais tout le monde a essayé de trouver des solutions collectives. Et notre défense a été très bonne et à réussi à contenir une équipe de Corte que j’ai rarement trouvé aussi équilibrée et compétitive. Les Corses se sont énervés après l’arbitrage en seconde période, alors que depuis l’année dernière mes joueurs ont l’interdiction de se faire sanctionner pour contestation. Ce qui leur permet de se concentrer sur le jeu. »

Si pour le moment une équipe survole le championnat, Istres, quatre victoires, avec une moyenne de neuf buts d’avance, Nice est juste derrière avec dix points accompagnés de Fréjus et Teyran. Antibes, pourtant favori, n’est pas dans le coup avec déjà deux défaites et un nul. « Istres a l’air au dessus, mais ils reçoivent samedi un Antibes revanchard, donc tout est possible sur ce match. Mais au bout de quatre journées il est encore difficile de se faire une idée précise : Teyran a joué trois fois à domicile, Marignane (Quatre défaites ; ndlr) quatre fois à l’extérieur. Corte est très solide. »

Justement, dans deux matchs, Nice va recevoir Istres. Mais avant cela, il va falloir aller défier un promu surprenant, Draguignan, certes de qualité, mais qu’on attendait pas forcément à ce niveau là avec une seule défaite lors de la première journée. Depuis, les Varois, champions en titre de Pré-Nationale, ont fait un match et ont gagné deux fois, dont ce samedi 25-27 à Antibes, à la surprise générale. « Nos deux prochains matchs s’annoncent excitants. Jouer Draguignan après leur victoire à Antibes nous permet d’aborder ce match dans de bonnes conditions. C’est un défi et mon équipe aime ça. Nous en saurons donc beaucoup plus sur nos possibilités de jouer quelque chose d’intéressant dans ce championnat après ces deux matchs. » Et donc, pendant que Nice ira à Draguignan, Antibes jouera surement sa dernière carte à Istres.

Mais c’est serein que Vouillot s’avance devant l’un des premiers grands défis de sa carrière d’entraîneur. Confiant, c’est le mot. Son équipe lui ressemble et c’est ben là l’essentiel. « Notre jeu commence à se mettre en place. Nous sommes un peu en avance au niveau de la défense. Nous avons trouvé des automatismes. Même si nous avons beaucoup de nouveaux joueurs, ils ont tous une certaine culture handball et cela permet d’avoir des repères communs et une base défensive solide. Il y a encore du travail en attaque. » Un dernier mot ? Avec un toute petite moyenne de 21.25 buts encaissés par match, le BTP possède la meilleure défense du championnat. L’arrivée de l’ancien gardien du Cavigal Nice et de Monaco, Richard Balland-Roche, n’y est pas étrangère…



Voir plus d'articles de la même catégorie