Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Benchetrit entrevoit son rêve

Ecrit par Martial HESPEL

A 17 ans, l’athlétique niçois Elliot Benchetrit vient de remporter son premier point ATP. Ambitieux, le jeune homme va tenter d’emmagasiner un maximum d’expérience dans les mois à venir.

Des Niçois classés à l’ATP ? Ils ne sont pas légion pour la cinquième ville de France. Voici le petit dernier, 17 ans, Elliot Benchetrit, entraîné par Jean-Michel Pequerry depuis deux ans, qui a franchi la semaine dernière le premier tour du 10.000$ d’Hammamet lui permettant de véritablement lancer sa carrière professionnelle. La semaine précédente, il n’était pas passé loin contre Djere, Serbe de 20 ans, 247e mondial. Défaite en trois sets. « Ce premier point est important pour lui. La semaine dernière il n’était pas passé loin en menant un set et un break contre la tête de série n°1. Depuis plusieurs mois Elliot est en train de s’améliorer. Je dirais simplement que ce premier point est une suite logique à ses progrès », explique Pequery à www.magsport06.fr. Pour les mois à venir, ne grillons pas les étapes.

Elliot Benchetrit Benchetrit vise, du 18 au 24 avri, le Grade 1 Junior de Beaulieu-sur-Mer – club de ses débuts – et les Grand Chelem Junior et… le BAC S. L’année 2016 est encore une transition. « Nous utilisons les tournois Futurs pour préparer la saison prochaine. Ce premier point permet de rentrer plus facilement dans les qualifications de ces tournois. » Oui, mais tant qu’il n’aura pas explosé sur le circuit Senior, on peut compter sur Didier et Christine Benchetrit, parents d’Elliot, pour être très attentifs à la réussite scolaire de leur fils.

Le jeune homme est né le 2 octobre 1998 à Nice. Et oui… L’équipe de France de football était déjà championne du monde. « Nous travaillons ensemble au club de Nice LTC. Auparavant Elliot est parti s’entraîner deux années à Paris dans une académie : Player’s. Un moment important pour lui car c’est dans cette structure qu’il a découvert son ambition et la rigueur du haut niveau. » Une ambition qui vient donc d’éclater au grand jour avec ce point ATP mais aussi avec une bonne tournée australienne en janvier. Il a atteint la demi-finale du double à l’Open d’Australie Junior et a été éliminé au deuxième tour du simple par le n°2 mondial en ayant eu une balle de sets et servi un ace à 217 km/h. La semaine précédente, finaliste en double sur un Grade 1. Sans oublier en décembre et novembre une longue tournée aux USA et au Mexique où il a beaucoup appris, soutenu par une préparation hivernale facilitée par une météo niçoise ultra-clémente pour jouer en extérieur.

Pequery nous peint le jeu de son élève. « Elliot a un jeu très complet et est capable de s’exprimer sur toutes les surfaces. Dans le même match il peut jouer service volée ou défendre loin de sa ligne. Mais je dirais que dans ses meilleurs matchs il utilise son coup droit pour faire des points gagnants et suivre au filet. Elliot est un joueur très puissant et justement les choses qu’il doit améliorer sont l’expérience du haut niveau et la gestion des matchs. » Et avant de rêver à Roland Garros, il a connu ce lundi une étape importante dans sa carrière avec déjà un match en Challenger… En Suède. Oui, une wild-card est arrivée jusqu’à lui. « Elliot commence à intéresser des agents qui ont envie de le tester sur un challenger. Dans le tennis les choses peuvent aller vite… » Un tournoi sur dur à Jonkoping : du bonus. Une défaite avec les honneurs 6-3 6-4 contre l’Italien Arnaboldi, 169e mondial, en ayant eu un break d’avance dans premier set. 

Mais, l’ocre, c’est son truc. « Roland est bien sûr un objectif important pour Elliot. Il a grandi sur terre battue et vient de prendre son premier point sur terre. Ce sera à mes yeux le junior Français qui peut faire un truc… Ou pas. Tout dépendra de sa capacité à gérer le stress parisien de cet événement. »



Voir plus d'articles de la même catégorie