Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Bailet veut conjurer le passé

Ecrit par Martial HESPEL

Le secteur féminin du BTP Nice continue de briller. Leaders en N3F et PNF les jaunes et noirs ne chôment pas. Zoom sur la réserve avec son entraîneur Murielle Bailet : invaincue.

7 sur 7. Le championnat est très loin d’être terminé car un total de 20 journées est à disputer. Mais la PNF du Bâtiment Nice, réserve d’une Nationale 3 elle-même leader de son championnat, est clairement à son aise. 

Oscillant entre ambition, réalisme et expérience, Murielle Bailet, entraîneur de la PNF, livre son sentiment sur l’avenir. « A la vue des résultats de la Nationale 3 et de ma PNF, on peut penser à une double montée. Mais l’année dernière aussi on pouvait y prétendre ! Donc on verra bien… La politique mise en place avec notre Président Frédéric Meynard sur le secteur féminin porte ses fruits. Nous avons beaucoup de joueuses formées au club qui évoluent dans les deux équipes avec le maillot jaune et noir. Ce qui n’est pas le cas dans de nombreux clubs. J’avoue qu’il y a longtemps que je ne prenais pas autant de plaisir à entraîner une équipe. Quant à la fin du championnat… Qui vivra verra », narre t-elle à www.magsport06.fr. 

Son dernier match de l’année, une victoire sans appel contre Grasse, 34-16, aura été à l’image du tout début de saison. « J’avais donné les mêmes consignes aux filles : rigueur, envie et plaisir sans aucune rivalité supplémentaire que le respect dû aux adversaires. » La force de son groupe c’est sa largesse, sa connaissance du club et sa diversité. Dix neuf joueuses, des cadres, des filles qui jouaient encore en Nationale 3 l’année dernière mais qui, pour des raisons personnelles, ont préféré repartir en PNF de par le confort notamment des deux entraînements hebdomadaires. Mais également des jeunes issues de la formation du club, des historiques et une joueuse venue de l’extérieur bien connue du département : Sarah Mathieu. Tout cela entre 17 et 35 ans ce qui offre un véritable panel à Murielle Bailet. Sans oublier le confort de compter sur trois gardiennes. 

Beaucoup plus de matchs à jouer en 2020

« C’est avant tout une équipe de copines qui veulent se faire plaisir ensemble en jouant au handball. Sa force c’est son envie de jouer ensemble, de gagner et son niveau de handball. Mais on peut progresser dans notre rigueur à la finition. Notre rigueur tout court. Le fait de gagner des matchs avec 20 buts d’écart est une première pour moi. Les filles ont progressé dans leur envie et se font un petit challenge. Mais ça n’arrive pas très souvent car le niveau de la moitié des équipes de PNF est très bon. » 

Il faut aussi souligner qu’entre 2014 et 2017, plusieurs années de suite, la PNF du club, à l’époque l’équipe première, sous la conduite de Murielle Bailet, a collectionné les places de deuxièmes et donc une montée en Nationale 3 qui au final est arrivée grâce à une refonte des championnats. Et de ce groupe de l’époque, plusieurs filles sont toujours là. Alors, quand on parle de titre de champion à l’entraîneur… « Nous prenons les matchs les uns après les autres avec pour seul objectif : se faire plaisir ensemble. Pour l’instant ça fonctionne plutôt bien ! Voir les filles à ce niveau n’est pas une surprise car elles sont sérieuses. Malgré tout, notre objectif de début de saison n’était pas la montée. Maintenant les joueuses se prennent à leur propre jeu et aimeraient finir premières. De mon côté, je deviens superstitieuse… Pour avoir déchanté plusieurs fois en terminant deuxième… J’attends la fin de saison. » 

Et ce n’est pas pour tout de suite : dernier week-end de mai. De plus, si seulement sept journées ont pour le moment été jouées, pas moins de treize matchs seront à jouer en 2020 et c’est là qu’il faudra savoir enchaîner et que la force collective du groupe niçois devrait lui permettre de voir venir. « Le championnat est actuellement très aéré et va se densifier à partir de mars. Mon grand nombre de joueuses peut effectivement être un atout. » Reprise du championnat le 18 janvier à Saint-Maximin, actuellement cinquième. Tout en jetant un coup d’œil aux résultats de sa grande sœur en N3F, la Pré-Nationale va continuer de tracer sa route…

(Crédit photo : Virginie Duranton)



Voir plus d'articles de la même catégorie