Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Arneodo, le verre à moitié plein

Ecrit par Martial HESPEL

C’est avec un sentiment mitigé que le joueur de Coupe Davis de Monaco, Romain Arneodo, a terminé sa tournée de quatre tournois 10.000$ en Floride. Analyse.

Plantation, Sunrise, Weston et Palm Coast. Pour débuter l’année 2015, les Monégasques ont décidé de tout de suite entrer dans le bain en jouant quatre 10.000$. C’est en ayant reculé aujourd’hui au 628e rang que Romain Arneodo a tenté, du mieux possible, de se lancer, lui qui était 455e en août dernier. Malheureusement, pour ce qui est du simple, tout ne s’est pas passé comme prévu. Éliminé d’entrée à Plantation et Sunrise, il a atteint les quarts de finale à Weston et enfin les huitièmes à Palm Coast. Dommage car, alors qu’il n’était pas tête de série, il a été assez épargné par les tirages au sort. « Peut mieux faire… » réagit déçu le natif de Cannes auprès de www.magsport06.fr. « Je n’ai pas eu les résultats espérés. » Pour rester positif, on retiendra qu’en janvier 2014 il n’avait marqué que deux points, il en a engrangé trois cette fois. Son entraîneur, Guillaume Couillard reste confiant. « Au niveau comptable, c’est un début de saison mitigé en simple mais il joue bien mieux qu’en fin de saison dernière. Son travail fourni depuis l’intersaison va forcement porter ses fruits. Il faut continuer à aller chercher les choses. Ses bons résultats en double prouvent qu’il joue bien, qu’il est là. »

En effet, en double, associé à son compère d’entraînement Benjamin Balleret, ils ont tout simplement remporté les quatre tournois, soit seize matchs. Une réelle performance car, même si ce ne sont que des tournois 10.000$, il est très rare, voir presque unique, de réaliser un quadruplé de la sorte et de conserver cette rigueur. Mais pour Arneodo, encore plus que pour Balleret, ces doubles étaient très importants après ses défaites en simple. « C’est vrai que gagner ces seize matches d’affilés c’est du travail et beaucoup d’abnégation ! Ça permet de garder le rythme : c’est comme de l’entraînement en condition de match. » Couillard confirme ce sentiment : « Il restait au contact de la compétition et une victoire donne toujours un peu de confiance. » Avec ce parcours sans faute, les deux hommes prouvent à nouveau qu’ils sont très difficilement prenables ensemble. Depuis 2013, ils comptabilisent pas moins de douze titres en Futures et un quart de finale en 2014 sur le Masters 1000 de Monte-Carlo. « On sait qu’on peut gagner le tournoi à chaque fois qu’on le commence. Maintenant on s’applique encore plus pour continuer la série. » Si on ajoute leur dernier titre au Pérou d’octobre dernier, ils restent invaincus depuis cinq tournois soit vingt victoires.

Aujourd’hui 240e mondial en double, Arneodo se situera, selon nos calculs, entre la 205e et 210e place le 9 février prochain. Son meilleur classement date d’avril 2014 et le 204e rang. Aujourd’hui 628e mondial, il gagnera peut-être quelques places le 9 février grâce au point supplémentaire glané par rapport à janvier 2014. Prochain rendez-vous, le Challenger de Santo Domingo où, par rapport à un 10.000$, les points sont quadruplés. « Ça va être plus important », a conscience Arneodo. Ensuite, un nouveau 10.000$ en Floride avant de rentrer à Monaco pour préparer le premier tour du Groupe II (3e Division) qui aura lieu du 6 au 8 mars face à la Finlande.

(Crédit photo : Cyn’ Photography)



Voir plus d'articles de la même catégorie