Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes, se prendre au jeu ?

Ecrit par Martial HESPEL

La Nationale 2 Masculine d’Antibes fait, pour le moment, valoir son rang. Tous les voyants sont au vert, reste à savoir comment, Inghilleri et ses hommes, vont aborder le début de l’hiver.

C’est une phrase qui n’est pas passée inaperçue dans le microcosme du handball maralpin. « Nous n’allons pas vous dire que l’objectif est simplement de gagner le plus de matchs possibles. J’attends, nous attendons, d’eux, un podium ! Et je vous le dis, si toutefois nous venions à terminer champions, l’OAJLPHB ne refusera pas la montée en Nationale 1. » Elle est signée, sur le site internet du club antibois, de la Présidente Françoise Petrov. Et si le groupe d’Olivier Inghilleri a débuté son championnat par un court revers d’un but à Saint-Raphaël, depuis les résultats sont positifs avec des succès contre Monaco, le Bâtiment Nice et récemment un cinglant 38 à 19 contre Marseille.

Au milieu de tout cela, deux victoires en coupe de France et un troisième tour qui se profile dans dix jours, à Saint-Claude, contre Ajaccio. Bref, pour l’instant, ce groupe semble enfin se stabiliser. L’an passé, il avait été bousculé par le départ de Laurent Baudet du banc après seulement quatre journées. Jean-Michel Charloton, reparti aujourd’hui sur le banc de la réserve, jouant les pompiers de service. Un départ en cours de saison durant l’hiver, celui de Florian Schneider retourné en Alsace et des blessures de plusieurs semaines : Sanssouci, Foubert ou encore Denat. Ce qui avait, à l’époque, obligé Ovidiu Pavel à sortir de sa retraite. Un groupe un peu perdu pendant plusieurs mois, qui n’a pas su prendre le terreau par les cornes avant de finir la saison en boulet de canon : six victoires et un match nul pour conclure.

Un large groupe 

Cet effectif, dont le noyau – et un peu plus que ça – est toujours là, est dans la continuité et tourne bien, très bien, même s’il ne doit pas s’endormir à certains moments. En interne chacun le martèle, Olivier Inghilleri, habitué à entraîner en Nationale 2, est l’homme de la situation et le technicien, dans les colonnes du site internet du club, se plaît à évoquer son dernier succès. « Il faut savoir savourer ce type de rencontre. J’ai pu faire tourner, donner du temps de jeu à tout le monde – aucune blessure – et ce n’est pas à négliger avec notre calendrier intense entre le championnat et la coupe de France : nous n’avons pas de coupure. »

Aujourd’hui, on apprend que Souleymane Sidibé a connu une entorse à la cheville et Sanssouci, une contracture : rien de méchant, tout est rentré dans l’ordre. Inghilleri possède une grosse profondeur de banc qui lui permet de voir venir, notamment avec l’arrivée dans le groupe Nationale 2 désormais de Mike Patole, qui a pourtant débuté en réserve. Le jeune minot du club, Thibault Prévot, n’est jamais loin, tout comme l’une des recrues de l’été, Simeon Braun, qui donne bien des services dans les deux groupes seniors. Autre qualité du groupe antibois, c’est de pouvoir compter sur deux gardiens de grande qualité, Mohamed Maziane, plus fort que jamais à 38 ans et Jérôme Lopes qui continue de grandir et de s’affirmer.

Et ce groupe au complet et compétitif n’est pas de trop pour aborder dimanche un nouveau teste à Istres dans le cadre de la cinquième journée du championnat. « Une réserve est toujours difficile à appréhender compte tenu d’un effectif qui peut bouger : blessure ou autre chez les pros. Nous, pour l’instant tout va bien. Les bobos sont résorbés. Quand je vois qu’à Marseille il y avait de lourdes blessures contre une entorse au genou, j’espère que tout restera au vert chez nous. » Puis il faudra enchaîner le 28 octobre avec la réception de l’actuel leader Ajaccio mais pour le compte du troisième tour de la coupe de France soit déjà le huitième match officiel ! Un objectif aussi pour le club comme l’expliquait la Présidente en début de saison. « Nous espérons cette année, toujours dans ce but de créer une dynamique positive, de réaliser de bons parcours en coupe de France ce qui, pour différentes raisons, n’a pas été le cas depuis quelques années. »

Antibes en Nationale 1 ?

L’année 2019 sera t-elle celle des Titans Antibois ? Beaucoup l’espèrent même si la concurence est rude en Nationale 2, pour ne parler que du département avec Monaco, Villeneuve-Loubet et donc le Bâtiment Nice. Avec la stabilisation du Cavigal Nice au niveau professionnel, en Pro D2, le 06 se cherche un leader sur le plan amateur et pour le Capitaine Antibois Laurent Touboul, son club a les cartes en mains pour y parvenir. « Il s’agit de ma sixième année au club, l’équipe continue d’évoluer de saison en saison. On est parti de loin et on se fait une place au fur et a mesure. Etape par étape. Antibes est le club qui peut prendre à une place intéressante dans le handball masculin azuréen derrière le Cavigal Nice. Pour moi c’est Antibes qui a le meilleur profil dans cette optique. »

Mais pour le club et ses finances, il faudra aussi composer avec l’équipe féminine, pas moins ambitieuse en Nationale 2 également. Un groupe qui vient lui aussi de gagner à l’occasion de la Nuit du Handball du club et en début de saison, Françoise Petrov a informé chacun de ses ambitions. « Nous avons parfaitement conscience que tant sportivement que structurellement et financièrement, ce sera un défi énorme : cette poule de Nationale 2M est déjà bien compliquée ainsi pour imaginer l’autre monde que serait la Nationale 1. Mais rassurez vous, le club travaille déjà à cette éventualité, nous n’attendons pas la mi-mars 2019 pour se pencher sur le sujet. » Dont acte, chacun sera très attentif à l’évolution sportive et structurelle des pensionnaires de Saint-Claude.

(Crédit photo : René Vinci)



Voir plus d'articles de la même catégorie