Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes reste dans le coup

Ecrit par Martial HESPEL

Vainqueur pour la première fois à domicile, la N1M d’Antibes reste, au moment des fêtes, dans le coup pour se maintenir. Mais il faudra concrétiser davantage les confrontations directes.

Une victoire vitale pour son maintien ? Non, car tant que mathématiquement ce n’est pas terminé… Mais, oui, Antibes avait impérativement besoin de battre Nîmes ce samedi pour son dernier match de l’année et décrocher, enfin, un premier succès à domicile après avoir gagné à Saint-Flour il y a quelques semaines. Chacun, durant l’été, amenait en première ligne le pari que le maintien du promu se ferait à la maison. Il faudra confirmer cette théorie en 2020. 

Avant la rencontre et malgré la place de lanterne rouge des Titans, leur Capitaine Laurent Touboul se voulait optimiste. « Ça se présente mieux que la veille de Martigues. C’est vrai qu’on voulait absolument jouer contre Montpellier (Reporté en raison des intempéries ; ndlr) mais ce fût impossible. Et là, on est à fond pour ce dernier match de l’année. On doit enfin gagner à la maison pour le symbole mais surtout pour recoller avant la trêve en ayant toujours donc un match à rattraper sur nos concurrents directs. » 

« On tient le coup ensemble »

Lui même pas à 100% en raison d’une entorse au pouce de la main droite qu’il traînait depuis trois semaines, il est le symbole d’un groupe qui sert les dents et qui, après avoir tout connu à Antibes depuis plusieurs années, ne veut pas quitter cette saison historique avec des regrets. « On ne lâche pas. Le groupe est soudé. On a toujours en tête les défaites de Lyon (-1) et Bagnols (-2). Difficile à digérer. Ça se joue à rien. Frustrant. Vraiment à peu de choses. Des détails. On aurait pu sortir la tête de l’eau. Mais on est un groupe d’amis. Plus que des coéquipiers. On tient le coup ensemble. » Terminant par ces mots : « La route est longue jusqu’en mai. Il peut encore se passer tellement de choses. » 

Et ces trois points pris face aux Gardois sont l’exemple type de la solidarité. Antibes aura mené l’intégralité de le rencontre. Jamais Nîmes ne sera passé devant, étant simplement à hauteur quelques secondes à 12-12 et 22-22. Un dernier temps-mort de l’adversaire aura été éteint pas un ultime arrêt d’un Mohamed Maziane éblouissant du haut de ses 40 printemps. « Cette victoire, c’est une grosse bouffée d’oxygène », explique soulagé le pivot Romain Ghibaudo. « On a parfaitement conscience que certaines équipes ne sont pas à notre portée et qu’une victoire relèverait de l’exploit. Au contraire, on sait que chaque point laissé contre les équipes de deuxième partie de tableau peut nous enterrer. On doit capitaliser contre elles. Gagner soulage. Ça va nous permettre de partir pour les fêtes de fin d’année l’esprit plus tranquille. » Touboul va terminer de se soigner, Braun est revenu contre Nîmes d’une blessure au pied. Absent depuis plusieurs semaines, Sanssouci va profiter de la trêve pour revenir plus fort et aider ses coéquipiers. 

Montpellier pour se chauffer ?

Antibes reprendra son championnat sans doute en janvier avec la réception de Montpellier. Un match bonus en quelques sortes. Puis le 9 février, nouveau match à Saint-Claude, le premier de la phase retour, contre Bourgoin-Jallieu. L’autre promu est huitième – un adversaire direct donc – et les Antibois auront à cœur de prendre leur revanche sur un match aller – le premier de l’histoire du club pour les garçons en Nationale 1 – complètement loupé. En attendant, c’est presque au chaud – compte tenu de la série de sept défaites de rang pour débuter la saison – que Antibes va passer les fêtes. En embuscade. Tout reste à faire.

(Crédit photo : René Vinci)



Voir plus d'articles de la même catégorie