Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes relance sa machine

Ecrit par Martial HESPEL

Enrayée depuis plusieurs semaines, le huilage de la N1F d’Antibes a repris du poil de la bête samedi dernier contre La Garde. Trois points importants pour, surtout mentalement, ne pas plonger après une grosse année 2015.

Les Antiboises n’avaient pas le choix le samedi 13 février. Un succès contre La Garde était presque vital pour ne pas plonger au classement et ainsi éviter de flirter avec la zone rouge. La série de quatre défaites consécutives a donc pris fin à l’occasion de la Nuit du Handball : 27-22. Soulagement dans les couloirs de Saint-Claude. Un succès important et symbolique face au voisin varois. Un moment capital dans la saison où la préparation mentale fut de rigueur. « Nous avons clarifié certaines choses dans le but de se relancer au niveau psychologique notamment. L’adversaire était compliqué puisque c’était la première fois que nous le battions à l’aller depuis que je suis à Antibes. C’est un style de jeu à l’opposé du nôtre et grâce à leur expérience elles nous posent régulièrement des problèmes », dévoile un Fabrice Blonbou qui a pu compter pour ce match sur Chatelet Hamiti ou encore Gomis : infirmerie vide.

Antibes réalise, une fois n’est pas coutume, une très bonne entame de match : 4-1 puis 9-4. « On était très concentré. Je rappelle que nous sortions que quatre défaites consécutives, il fallait stopper l’hémorragie. » Mais à la 42e, quelques sueurs froides vont traverser les gradins puisque La Garde va revenir à 18-17. Sans s’affoler, Antibes va se donner rapidement de l’air sans que Blonbou ne prenne de temps mort. « On passait toute notre deuxième mi-temps à jouer à cinq, alors que nous faisions les mêmes fautes que l’adversaire… J’avais utilisé deux temps morts en première mi-temps, donc j’ai pensé que si le match s’équilibrait réellement, j’en aurais plutôt besoin vers la fin… Mais on gardait quand même la main sur le jeu, donc… » Le score va évoluer positivement pour les locales 21-17 et enfin 27-22. Une répartition des buts homogène : 5 pour Gomis, 5 pour Karupovic. Même tarif pour la jeune Léa Chardon qui s’affirme de match en match. 

« Il va falloir confirmer »

« Le déroulé du score montre que nous avons dominé de la première seconde jusqu’à la dernière et ce malgré une super gardienne de leur côté et un arbitrage largement en leur faveur. En effet au bout de quelques minutes, Lisa Crespin subit une grosse faute au visage. Bilan : nez cassé. La faute est grossière : la joueuse esquisse un geste d’énervement fautif et est sanctionnée de deux minutes, tandis que l’auteur de l’agression n’a rien. Le ton était donné et sera sur cette tendance tout le match. Ceci couplé avec une Roxanne Cox dans les buts de La Garde qui a longtemps retardé l’échéance, cela a donné un match assez tendu mais bien géré par tout le collectif. L’équipe a su réagir dans l’adversité et dans un contexte peu favorable, ce qui est positif, il va falloir confirmer pour pouvoir retrouver l’allant des matchs allers. » Lisa Crespin souffre à nouveau d’une fracture du nez mais, contrairement à il y a un an, une intervention chirurgicale n’est pas nécessaire.

Ce calendrier de 2016 si particulier offre une nouvelle pause de trois semaines jusqu’au 5 mars et un déplacement à Narbonne : au bon moment pour permettre à Crespin de récupérer. Cinquièmes, les Antiboises s’offrent un nouveau matelas sur la zone rouge. « C’est une grosse prestation et implication collective, les filles peuvent ainsi prendre conscience qu’en peu de temps le travail paye. Oui je suis soulagé, mais globalement, retour à la normalité des choses : on bosse, on s’implique, on récolte le fruit de ce qu’on sème. Il va falloir continuer dans cette voie. » A noter qu’Antibes est toujours dans l’attente de l’attribution ou non des points d’une possible victoire sur tapis vert. Le 24 octobre dernier, Le Pouzin s’était imposé 26-23, mais les dirigeants locaux avaient alligné une licence B de trop. Les appels du Pouzin se succèdent… Quoi qu’il advienne de cette affaire, un succès à Narbonne, la lanterne rouge, assurerait une grosse partie du maintien au promu dans un championnat ultra-homogène.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie