Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes de retour à la surface

Ecrit par Martial HESPEL

Suite à un début de saison manqué sur le plan comptable, la NM3 d’Antibes vient de gagner deux fois et revient dans les hauteurs du championnat avec un calendrier à sa portée qui arrive.

C’est dans une atmosphère particulière que s’est disputée la rencontre entre Antibes et Teyran à l’occasion de la sixième journée de Nationale 3 Masculine. Pendant longtemps dans la matinée de samedi, on ne savait pas si le match allait se tenir ou non, finalement, il a bien eu lieu. « La journée a été assez mouvementée. Dès le matin, nous avons reçu des tas d’informations venant de la Fédération, des différentes Ligues et Comités. Il a fallu faire le tri. Puis j’ai contacté un dirigeant d’Antibes qui m’a signifié leur volonté de maintenir le match. En accord avec nos dirigeants et nos joueurs, nous avons décidé de venir jouer », explique Thibaut Bousige, coach de Teyran. « Le trajet s’est bien déroulé, même si la présence des forces policières tout au long du trajet nous a rappelé les événements parisiens. Avant le début du match, les deux équipes accompagnées de tous les officiels de chaque club se sont réunies pour le discours et la minute de silence demandée par le président de Antibes. Ensuite je pense que le handball a repris sa place et je n’ai pas l’impression que les joueurs aient été perturbés ou différents. »

Un match très important pour la suite du championnat puisque Teyran, présent dans le groupe de tête, pouvait presque définitivement mettre Antibes hors de la course à la montée. Le score est encore de 3-3 à la 7e minute. « On rentre bien dans le match. Le temps de s’adapter à ce que proposait Teyran – à savoir un jeu assez lent et stéréotypé en attaque – et de mesurer le rapport de force », décrit Laurent Touboul, ailier gauche, auteur de deux buts. Cinq minutes plus tard, le score sera de 7-3 puis de 15-10 à la mi-temps. « Notre défense rigoureuse et bien regroupée, ainsi que les arrêts de Momo (Mohamed Maziane ; ndlr) nous aident à faire le break rapidement, même si l’écart de +5 à la mi-temps aurait pu être plus large au vu des pertes de balles et des tirs ratés lors des dix dernières minutes. »

Et si les visiteurs vont marquer en premiers au retour des vestiaires (15-11) le score sera neuf minutes plus tard de 22-11. « L’équipe a fait le boulot en défense, c’est bien. Après il faut aussi dire qu’en face l’opposition était faible. Mais on a su faire le trou sereinement et tuer le match. » 35-22. Une supériorité que reconnait le coach de Teyran. « C’est incontestablement la meilleure équipe qui l’a emporté. Antibes a bien joué et dominé la rencontre du début à la fin grâce notamment à la très bonne prestation de son gardien. Teyran a fait un très mauvais match dans presque tous les secteurs de jeu excepté nos gardiens qui ont été irréprochables. » Pour un premier test avec un favori, Teyran a visiblement montré ses limites. Malgré un bon gardien, ou encore un ailier gauche et un arrière de qualité, le reste de l’effectif semble juste pour jouer le haut de tableau mais suffisamment coastaud pour ne pas trembler pour son maintien.

Voilà donc six points pour Antibes en deux matchs après un début de saison difficile sur le plan comptable. Mais il faut aussi savoir bien analyser les calendriers. Teyran est deuxième du championnat en ayant joué, avant Antibes, aucun prétendant au podium : ni Corte, ni le BTP Nice, ni Istres. Malgré tout, cette équipe a eu le mérite de prendre beaucoup de points face aux équipes de bas de tableau. Au contraire, Antibes a rencontré Istres, BTP Nice et Corte : à chaque fois à l’extérieur.

« La victoire à Istres (Il y a trois semaines ; ndlr) nous a permis de prendre conscience qu’on était au niveau et qu’ensemble on pouvait se sortir de ce début de saison difficile. Sur le plan comptable à Istres c’était un peu « marche ou crève ». Avec une défaite on disparaissait dans les profondeurs du classement. En gagnant on recollait un peu au haut du tableau. On verra dans quelques mois si ce match aura été un déclic pour le groupe. Le gros faux pas c’est Draguignan à domicile. Pour le reste on a fait trois déplacements : Nice, Corte et Istres. On perd d’un but à Nice, on va chercher le nul à Corte et on explose Istres chez eux… On verra en mai, mais ce bilan n’est pas ridicule même si on aurait du mieux faire. Il suffit de regarder le classement de ces trois équipes. » Et Teyran, toujours virtuellement deuxième du championnat derrière Corte, fait aussi partie de ce groupe de tête.

Maintenant, un nouveau championnat débute pour les Antibois avec trois matchs contre des équipes de bas ou de milieu de tableau : Marignane, Villeneuve-Loubet et Prades-le-Lez. « Il faudra faire le boulot et jouer à fond pour prendre tous les points. On verra à Noël où en en sera après ces trois matchs », prévient Touboul. Prochain rendez-vous, samedi, à Marignane. Equipe qui ne s’est pas déplacée ce week-end au SMUC en raisons des événements parisiens. Deux autres matchs se sont également déroulés. La victoire de Corte à domicile contre Fréjus. Les Corses prennent donc la tête du championnat, en attendant que le choc entre le BTP Nice et Istres ne se déroule. Enfin, Draguignan, comme prévu, n’a fait qu’une bouchée d’Ajaccio. Une chose est certaine, Antibes est loin d’être exclu de la course à la montée, bien au contraire, elle en fait partie désormais au même titre que ses adversaires.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie