Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes avec du caractère

Ecrit par Martial HESPEL

Dans une semaine, reprendra le championnat Pré-Nationale, plus indécis que jamais pour le titre. Le moment pour le central d’Antibes de 51 ans Stéphane Brière de se livrer.

Troisième de PNM, Antibes a, comme en début de saison dernière, laissé quelques points en route, à chaque fois à l’extérieur, pour un carton plein à la maison. Un combat à cinq avec Mandelieu, Nice, Cannes et La Pradet / La Garde pour le titre même si, on le sait, certains ne devraient pas aller en Nationale 3 si l’occasion venait à se présenter. Antibes en revanche le veut plus que tout.

Pour le groupe de Bertone, il a fallu encaisser, d’abord, certains changements au sein du groupe durant l’été. Des départs, comme Mouchard et Fort à Saint-Laurent. Mais aussi à la passe où beaucoup de choses ont bougé au fil du temps. Le rendement à l’attaque en a découlé et le groupe, de caractère, a du faire face à certaines tempêtes. Un groupe qui vit, comme beaucoup, tout simplement. 

Mais Stéphane Brière, l’inusable central du groupe, relativise avec son expérience. Comme dirait l’autre, il en a vu d’autres du haut de ses 202 centimètres. Il s’exprime pour www.magsport06.fr. « Il y a eu du mouvements à la passe. Du coup, s’en est découlée une certaine perte de motivation pour les attaquants et a alors commencé de petits conflits de personnes. Heureusement les caractères forts de Bruno Pelé et Aurélien Verrecchia nous tirent vers le haut et permettent de stabiliser la confiance des joueurs. Dans l’ensemble il règne dans cette équipe un très bon état d’esprit compensant nos lacunes et un bon boulot de Nicolas Fuentes. Nous sommes une équipe d’amis, respectueux les uns des autres et solidaires. » 

Et dans ce championnat coupé en deux, entre des matchs accrochés face aux adversaires directs et le fait de ne pas se faire surprendre par ceux qui vont lutter pour le maintien, de la solidarité il en faudra. « Nous sommes persuadés d’y arriver grâce à ce bon esprit. Il ne nous faudra rien lâcher pour performer et arriver à accélérer un peu notre jeu. » Autour du coach « apprécié de tous et indispensable au club » Jonathan Athuil, Antibes aura, pour ainsi dire, un tour de chauffe après les fêtes avec la réception le 13 janvier de la lanterne rouge, Le Luc. 

Une journée intéressante car les cinq équipes du haut de tableau vont affronter les cinq du bas. Antibes face au Luc donc, mais aussi Mandelieu contre Sainte-Maxime, Nice va recevoir le faux mal placé Fréjus, Hyères / Pierrefeu ira à Cannes et Le Pradet accueillera Draguignan. Attention aux surprises de retour de fêtes qui pourraient coûter très cher lors du bilan final le 14 avril. Défi pour Antibes ? Réaliser une seconde partie de saison sans faute, comme se fût le cas l’année dernière.



Voir plus d'articles de la même catégorie