Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Antibes, au grand galop

Ecrit par Martial HESPEL

C’est désormais officiel, Antibes se porte en grand favori pour retrouver, dès la saison prochaine, sa place en Nationale 3, un an après l’avoir perdu. L’équipe du coach Jonathan Athuil est aujourd’hui leader de Pré-Nationale : trois victoires en trois matchs et aucun set concédé. 

Dernier succès en date samedi soir, à l’occasion de la réception de Draguignan, dans une ambiance toujours particulière pour le club varois suite à l’agression sauvage d’il y a un mois dont a été la victime le manager du club et joueur de la PNM, Rufin Ebagne. « Ça dépasse le sportif. On a appris qu’à priori il devrait pouvoir récupérer sans grosses séquelles. Bien sûr on soutien le club de Draguignan pour ce joueur en espérant le voir bientôt sur les terrains », explique le coach antibois à www.magsport06.fr.

Sur le terrain, sans trembler, Antibes s’est imposé 25-20 25-16 25-21. « Lors de chaque set on a réussi à construire un petit avantage qu’on a gardé jusqu’à la fin. Je n’ai pas souvenir d’avoir vu Draguignan nous mener lors d’une manche. Seul le troisième set était un peu plus serré. Ils ont recollé à deux points dans le money time. » Une victoire qui s’est construite, notamment, grâce à des secteurs bien précis. « On a eu une qualité de réception et surtout de défense qui a été de très haut niveau. Jonathan (Glos ; ndlr) le libéro a sorti un super match ! C’est ce qui nous a permis de mettre le passeur (Olivier Guicherd ; ndlr) dans d’excellentes conditions et donc d’être efficace à l’attaque. Mais le gros point fort du match reste le secteur défensif. »

Le rythme d’Antibes est donc élevé car très peu de sets ont été accrochés, deux sur neuf. « On a été inquiété contre Hyères (28-26 au premier set ; ndlr) mais aussi contre Mougins. Lors du premier set, oui on le gagne 25-17, mais on est mené 13-16. On a était assez inquiet du niveau de jeu proposé. Finalement, cette rencontre contre Draguignan nous a rassuré quant au niveau de jeu proposé. on prend confiance petit à petit. »

Le collectif tourne très bien et pour cause, comme déjà évoqué, hormis Bastien Geneuil qui jouait à Mougins l’année dernière mais qui n’a pas attendu le début de la préparation pour rejoindre le groupe, aucune recrue de l’extérieur n’est arrivée. Après ses trois matchs, le retour en Nationale 3 est forcément dans les esprits. « Dès le début de saison l’objectif était de remonter, on connaissait nos avdersaires coriaces : Fréjus et Saint-Laurent. Je pense que les deux autres équipes dont il faut se méfier sont Nice et Cannes qui jouent avec des jeunes mais qui aspirent à être de futurs joueurs de la Nationale 2. Du coup je pense qu’on va se tirer la bourre à cinq équipes. » 

Et pourtant, Antibes n’est pas au complet. Le capitaine Jonathan Sarir est blessé au dos et aux genoux. Geneuil souffre de l’épaule et Sylvain d’Agostino est toujours inapte avec sa cheville. Enfin, contre Draguignan, Benjamin Mouchard s’est fait mal au pied, il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître la gravité de la blessure. « Le groupe est très investi aux entraînements malgré des blessés depuis deux ou trois semaines. Il y a encore des réglages à mettre en place mais c’est normal. Le groupe se construit très bien au fur et à mesure des entraînements et des matchs. Mais le fait que chacun se connaissent très bien est forcément un point fort mais en contrepartie il y a pas mal de changements dans le jeu qu’on met en place et qui marchent de mieux en mieux comme deux passeurs avec un jeu différent. Encore une fois, le groupe est très soudé et c’est aussi un avantage. » 

Dans une semaine, Antibes se déplace chez la très jeune équipe de Cagnes, promu et réserve de la Nationale 3.

(Crédit photo : OAJLPVB)



Voir plus d'articles de la même catégorie