Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

Ambitieux, Pernot prend son temps

Ecrit par Martial HESPEL

A tout juste 17 ans, Nathan Pernot (MS Mandelieu) se fait de plus en plus pressant dans les Top 10 en épreuves juniors mais aussi en toutes catégories. Le potentiel est réel. A confirmer. 

Dans le monde du cyclisme azuréen, chacun connaît Jérémy Defaye, leader incontestable de la catégorie Junior au sein du département des Alpes-Maritimes. Dans sa roue, avec le coureur du Sprinter Club de Nice Roman Vincensini, figure Nathan Pernot. A tout juste 17 ans (25/04/1997), le Grassois cumule en ce début de saison de très corrects résultats. Neuvième il y a moins de deux mois du Grand-Prix de Nice – Souvenir Louis Nucéra (toutes catégories), Pernot a remis le couvert ce dimanche en prenant la septième place du sprint du Grand-Prix du Mimosa de Mandelieu (toutes catégories), course organisée par son club, le Mimosa Sprint Mandelieu. « J’ai pas mal suivi de coups pendant la course comme beaucoup de mes coéquipiers et après j’étais un peu usé pour le sprint », confie le coureur. Ce deuxième Top 10 sur une toute catégorie aurait pu être le troisième. 

« J’avais bien entamé la saison sur le Grand-Prix de Carcès, mi-février, malgré une chute lors du sprint qui me prive d’un top 10. Puis je suis parti en stage avec la B’twin U19 Racing Team en Espagne. En sortant du stage la forme était là mais des problèmes de dos m’ont fait rater des belles courses juniors. J’ai donc coupé pour récupérer et après une semaine de reprise je prends la troisième place sur  la quatrième étape du Tour PACA Junior le 4 mai à Peynier. Ce week-end à Mandelieu j’ai bien suivi les coups mais il me manque un peu de jambes pour finir en beauté les courses. Donc un début de saison pas mauvais mais pas à la hauteur de ce que j’attendais. » 

« Pourquoi pas un jour passer pro »

Le garçon est ambitieux et son mois de mai est encore très chargé. Ce week-end il sera sur la deuxième épreuve du Challenge Nationale Junior avec les Boucles du Canton de Trélon. Propice aux rouleurs et aux sprinters, cette épreuve peut permettre à Pernot de s’exprimer, malgré son petit gabarit (170 cm ; 66 kilos). Le dimanche 25 mai, il sera aligné sur le Grand-Prix de Gareoult (3e, Junior, POC). Cette course sera très intéressante pour Pernot car elle sera le cadre du championnat régional des 3e catégories. Un résultat sur cette course ne sera pas à minimiser au milieu d’un véritable enjeu. Enfin, le 31 mai et le 1er juin, il participera aux deux dernières étapes du Tour Paca Junior à Gréoux les Bains et à Veynes. Après quatre étapes et grâce à sa troisième place à Peynier, Pernot est dix-neuvième du général et deuxième représentant des Alpes-Maritimes derrière le leader Defaye de Rocheville et devant Vincensini de Nice. 

Bien qu’ambitieux, Pernot ne veut pas griller les étapes, à l’image de Defaye qui a choisi de rester jusqu’au bout de ses années Juniors à Rocheville. « Je veux finir mes années juniors dans mon club, le Mimosa Sprint Mandelieu, qui m’a apporté et m’apporte beaucoup. Ensuite pour les années espoirs je verrai où je pourrai partir. Je vais faire en fonction des études. Mais j’aimerai continuer à progresser et pourquoi pas un jour passer pro. Après je sais que la route est encore longue mais je bosse bien avec mon entraîneur Nicolas Boisson. » Et lorsqu’on lui demande deux modèles dans le cyclisme, Pernot lâche deux noms, Jérémy Roy et Arnaud Démare. Il y a pire comme exemples non ?

(Crédit photo : Cynthia Amato)



Voir plus d'articles de la même catégorie