Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Allez jusqu’au bout »

Ecrit par Martial HESPEL

C’est avec un nouveau projet de club et un nouveau groupe que la Pré-Excellence Régionale Masculine de Villeneuve-Loubet se présente aujourd’hui deuxième du championnat. L’équipe de Daniel Fabregat est à surveiller. On y est confiant.

Daniel, pour le moment tout se déroule idéalement pour l’équipe fanion de Villeneuve-Loubet ?

En terme de premier bilan, après neuf matchs je ne peux qu’être satisfait de partager la tête du championnat en compagnie de Carros. En effet, lors de l’intersaison, nous nous sommes dotés d’une nouvelle présidence et de nouveaux objectifs à savoir la formation en dotant toutes nos catégories de jeunes – depuis l’école de basket jusqu’aux juniors – d’entraîneurs de niveau et l’accession de l’équipe première en ERM, objectif qui nous échappe depuis deux ans au gré de rendez-vous manqués et de places de montées disponibles à géométrie variable.

Comment s’est déroulé le début de saison ?

L’effectif a sensiblement changé à l’intersaison avec trois départs pour quatre arrivées. Un mouvement de joueurs particulièrement bénéfique à ce jour. Après avoir réglé les problèmes d’adaptations indispensables nous faisant débuter notre saison par deux victoires à Draguignan et contre Nice, on revient sur terre avec deux défaites à Lorgues (-11) et à Carros (-2), preuve, qu’à cette époque, on manquait encore un peu de cohésion notamment défensive.

Depuis, vous êtes invaincues…

Le déclic vient de la seconde période du match de Carros. Depuis nous abordons nos rencontres en s’appuyant sur une défense soudée générant forcément de bonnes attaques. Bilan : cinq victoires de rang. L’effectif est composé de joueurs d’expérience et de plus jeunes chapeautés par les anciens à commencer par Eric Pottier, capitaine et depuis peu co-président du club. Les nouveaux s’étant parfaitement intégrés. J’essaie pour ma part d’intégrer une certaine rigueur tout en gardant un coté convivial : nous ne sommes qu’en PERM. 

Le pont fort de l’équipe ?

Notre force cette année c’est de pouvoir s’appuyer sur un collectif pléthorique composé de douze joueurs. Cela est nécessaire pour jouer une montée et un maintien l’année d’après. Notre force c’est d’avoir un banc où pas moins de neuf joueurs du groupe peuvent prétendre au cinq de départ.

Dans ce championnat ultra homogène, quelle sera la clé pour décrocher la montée ?

Le championnat cette année me semble équilibré, hormis Le Colle-sur-Loup qui me semble un ton en dessous, tout le monde peut battre tout le monde sur un match. L’équipe qui montera sera celle qui aura montré le plus de valeurs mentales et de régularité même s’il se dégage que Carros, Menton, Lorgues et Villeneuve-Loubet semblent les mieux armés pour l’unique accession en ERM. Et oui, il n’y en aura qu’une au vu de la Nationale 3 et des équipes de notre région impliquées dans ce championnat. Pour notre part il nous reste deux matchs – contre Sophia et à Cavalaire – à bien négocier afin de finir la phase aller en tête en s’étant déplacé sept fois pour quatre réceptions : de bon augure pour l’avenir.  

Confiant ?

Ce championnat est fait de telle sorte qu’actuellement, avec une défaite tu est troisième et avec deux défaites, huitième. En clair, nous ne craignons personne à part nous même. Mais nos derniers matchs nous confortent dans l’idée que nous pouvons aller jusqu’au bout.

(Crédit photo : ESVLB)



Voir plus d'articles de la même catégorie