Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Aider, avec plaisir, le Bâtiment »

Ecrit par Martial HESPEL

Benoit Fauvel, gardien emblématique du Bâtiment Nice, arrête sa carrière à 38 ans mais ne quitte pas son club. Il dévoile son sentiment au moment de débuter un nouveau livre.

Benoit, commençons par la saison en elle-même. Les deux tiers une place de leader puis une fin d’année catastrophique sur un plan comptable, résultat des trois défaites à l’extérieur à Antibes, Istres et Corte. Au final, en raison d’une série de défaites, vous ne terminez que quatrièmes, à neuf points de la place de barragiste. Malgré tout, ton coach Xavier Vouillot a expliqué qu’à aucun moment l’état d’esprit positif n’a quitté les Eucalyptus. Quel est ton sentiment sur cette année ? 

Dans le sport co, l’ambiance est primordiale. Nous avons intégré un bon nombre de nouveaux joueurs et la mayonnaise a bien pris. Les nouveaux ont apporté un plus au groupe, tant sur le plan sportif que humain et marquer ainsi un nouveau départ pour le club. C’est aussi la première année où Xavier a eu le temps de faire son recrutement. Nous pouvons nourrir des regrets sur les matchs cités mais notre première défaite contre Antibes nous fait mal au moral car je ne pense pas qu’ils étaient plus forts que nous au contraire d’Istres avec une très grosse équipe et des joueurs jouant avec la D2. La fin de saison avec les blessures de joueurs cadres, reste difficile et n’est pas le reflet de notre saison. Nous aurions pu finir deuxième ou troisième.

Sur un plan plus personnel, qu’as-tu pensé de ta saison aux côtés de Richard Balland-Roche qui venait de la Nationale 1 du Cavigal Nice ? Il y a notamment eu cet épisode lors du derby à Villeneuve-Loubet où Richard se fait expulser et où tu dois donc assurer en terminant le match…

Richard est quelqu’un de très attachant, il n’hésite pas à dispenser ses conseils et même pour une dernière saison, j’ai beaucoup appris à ses côtés. J’espère qu’il restera longtemps au club pour former des jeunes gardiens et ainsi assurer la relève. Villeneuve, un derby où je rentre après l’exclusion de Richard. L’équipe est solide en défense et nous sommes sur une bonne dynamique. Je n’avais plus qu’à concrétiser tout ça dans les buts. Nous gagnons ensuite d’une longueur. Richard était sur le côté et m’encourageait preuve de notre solidarité de gardiens.

Tu auras bientôt 39 ans et ce n’est pas la première fois que tu penses à arrêter. Mais cette fois c’est la bonne. Pourquoi maintenant ?

Tout d’abord il y a eu au mois de décembre dernier la naissance de mon deuxième enfant Adam et je souhaite donner plus de temps à ma famille. Je suis rassuré également car pour le moment il ne devrait pas y avoir d’autres départs et les buts de l’ASBTP seront bien gardés. Maintenant, nous avons vécu une belle saison et il me semble que c’est la première fois que nous finissons quatrièmes hormis l’année de la montée en Nationale 2. J’ai pris également  beaucoup de plaisir en jouant aux côtés de Richard qui a su me redonner confiance et aussi beaucoup de plaisir dans les buts et hors du terrain. Alors je pense qu’il fait mieux s’arrêter sur un succès que des échecs et ainsi garder de meilleurs souvenirs.

Ta carrière ?

Je viens du Mans où je n’ai connu que mon club formateur la JS Allonnes Handball avec qui j’ai joué en Junior Sabatier – championnat de France – pour ma première année de handball à 17 ans. Ensuite je suis arrivé à Nice en 2000 et j’ai commencé en départemental avec l’ASBTP puis j’ai joué dans tous les niveaux avec des montées successives jusqu’en N2M, le plus haut niveau donc où j’ai évolué.

Comment peux-tu qualifier le rôle de doublure que tu as pu avoir avec Richard ? Tant sur le terrain que dans le vestiaire, comment as-tu utilisé ton rôle ?

Je pense qu’une doublure n’est pas forcément le terme exact, je parlerai de binôme ou tout simplement de coéquipier. Il est vrai que Richard a un niveau supérieur au mien. Notre relation était saine et il n’hésitait pas à sortir s’il ne se sentait pas dans le match. Comme je l’ai dit précédemment, il a su me faire progresser même pour la dernière saison en me prodiguant ses conseils. Et pour moi un gardien n°1 ne peut se sentir bien que s’il y a une bonne entente entre nous, difficile de parler de concurrence car il était vraiment au-dessus mais plutôt de confiance. Je savais que si Richard était mauvais il n’hésiterait à sortir et inversement. Richard a un caractère bien trempé avec une culture de l’effort et de la gagne et ça, je partage et j’apprécie. Mon objectif cette année était de me mettre à son niveau pour fermer les buts lors des entrainements et ainsi faire progresser le groupe. Car si nous laissons passer tous les buts, après les joueurs se sentent plus fort qu’ils ne le sont et en match c’est difficile (rires).

Désormais, tu vas d’avantage te consacrer à ta vie familiale ? Et le handball dans tout ça ?

En effet ma famille me verra plus et nous pourrons organiser nos week-ends sans hand même si la relève pointe le bout de son nez avec mon fils de neuf ans. Côté handball, je souhaiterai continuer à m’entraîner au moins une fois par semaine avec l’équipe une ou deux (La réserve monte en Pré-Nationale ; ndlr) en fonction des besoins des coaches car sur une saison il y a des blessés ou absents et il est difficile d’arrêter brutalement. Ensuite je vais donner un peu de mon temps au bureau du club avec un rôle qui restera à définir avec le Président.

Des remerciements ?

Le dernier mot sera pour mon club du Bâtiment Nice dans lequel j’ai pu trouver des dirigeants et bénévoles impliqués mais également de vrais amis. Seize ans ce n’est pas rien et je souhaite que le club puisse continuer à exister en jouant au plus haut niveau possible : jeunes et seniors. Si je peux les aider à mon niveau ce sera avec plaisir. Je remercie Nicolas Laronze qui a su me donner l’envie de faire plus et mieux. Ensuite à Richard et Xavier qui ont su me redonner du plaisir dans les buts. Mais le plus grand merci ira à mon épouse car sans elle rien de tout cela n’aurait pas pu se faire sans son soutien au quotidien dans les victoires mais surtout les défaites.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie