Par Sudeast Info
Handball : Cannes fait forfait en N2F
C'est la mort dans l'âme que Cannes-Mandelieu a été poussé vers le forfait général en N2F à mi-saison. La réserve n'était plus viable pour continuer.
Basket : NBAO à un cheveux de faire tomber Vence
Il faudra attendre pour vivre la première défaite de Vence à domicile. Le NBAO, dans un match au sommet de R2M, a frôlé cet exploit. Prometteur.
Basket : Vence s’est fait peur
Au terme de l'un des matchs au sommet du championnat, Vence est venu à bout du NBAO en prolongation. Leader de Régionale 2, le VBC doit assoir sa place en play-offs contre Cagnes.
Basket : Menton a son destin en main
En gagnant son troisième match de la saison, le premier à domicile, la réserve de Menton a fait un pas vers le maintien en R2M. A confirmer notamment contre le SLB.
Volley : Cannes aime les marathons
Au milieu de tableau de N3M, Cannes réalise une saison correcte mais doit faire preuve de plus de régularité pour viser plus haut d'ici le mois de mai. L'objectif de savoir conclure les matchs.
Volley : VBSL bien plus solide en N3M
Dans la zone rouge de N3M la saison passée mais finalement maintenu, Saint-Laurent du Var a bien négocié la trêve estivale pour travailler et construire un groupe plus compétitif.
Handball : BTP de retour au premier plan
Grâce à un très beau début d'année 2023, la N2F du BTP reste au contact de Plan de Cuques et pourrait bientôt ne plus rien s'interdire en visant la N1F.
Basket : Menton doit gagner à domicile
Incapable jusqu'à maintenant de gagner à domicile, la réserve de Menton surnage en Régionale 2 grâce à deux succès à l'extérieur, mais cela ne peut plus durer pour s'en sortir.
Handball : Grasse, un dernier espoir
Alors que son entraîneur annonce vouloir continuer le travail la saison prochaine, Grasse va tenter de sauver sa saison en passant en play-offs de N3F.
Basket : NBAO veut tout relancer
Au pied du podium en R2M, le NBAO n'a plus de joker en main dans l'optique des play-offs au moment où l'un des grands favoris à la montée, Vence, se présente face à lui.

« Accrocher le top 5 avec Nice »

Ecrit par Martial HESPEL

Sahbi El Mokni est donc le nouvel entraîneur de la Nationale 3 Masculine du Nice Basket. Nous l’avons rencontré, au bord du terrain, quelques secondes avant de diriger son premier entraînement, lundi soir.

18h50, lundi soir, à Brancolar, la météo commence à faire des siennes en ce début de semaine. Au Nice Basket, le nouveau patron de l’équipe fanion, Sahbi El Mokni, enregistre les visages des treize paires de jambes venues s’entraîner ce soir là. A peine 48 heures après la défaite des Niçois dans cette même salle Brancolar contre Venelles (77-89), l’ancien coach de Golfe-Juan, Menton ou encore Fréjus, succède à Manu Fontaine, débarqué par les dirigeants. « J’ai une pensée pour Manu », débute El Mokni, au micro de www.magsport06.fr. « C’est quelqu’un que je respecte. Je suis passé par là… C’est toujours difficile d’être écarté, qui plus est aussi tôt dans la saison. C’est la loi du sport. C’est désolant mais c’est comme ça, c’est toujours le coach qui déguste. »

« L’équipe a du potentiel »

« S.E.M » récupère donc un groupe huitième de Nationale 3, moins de deux mois après la fin de son aventure avec Fréjus, qu’il venait tout juste de faire monter en cinquième division. « Je ne m’attendais pas à retrouver une équipe aussi vite. Avec Fréjus, j’ai effectué le dernier match amical le 5 septembre, puis il y a eu des problèmes avec la municipalité, assez frustrant. » Pour rappel, depuis les dernières élections municipales il y a six mois où la ville est passée sous les ordres du Front National, tout n’est pas rose pour le sport local. D’ailleurs, Fréjus a failli ne jamais jouer en NM3. Finalement une équipe a été composée après plusieurs départs. Quelques semaines plus tard, le bilan parle de lui même : sept matchs, sept défaites. Un retour en ERM inéluctable.

De son côté, Nice, en sept matchs, a déjà joué cinq fois à domicile. Ses trois victoires ont été acquises face aux trois derniers du championnat : Hyères, Saint-Laurent et Fréjus. El Mokni va donc devoir, très vite, tirer le meilleur d’un groupe qui ne joue pas, c’est incontestable, à sa juste valeur. « Je sais que l’équipe a du potentiel. Je connais déjà quelques joueurs. Ils doivent se mettre dans la tête que ça ne vient pas comme ça. Chacun doit se défoncer, aux quatre coins du terrain. Chacun doit être sur la même longueur d’onde pour arriver à concrétiser ce potentiel. » Dès samedi, Nice va déplacer à Menton, deuxième du championnat, qui reste sur une série de cinq victoires. Du lourd. Fruit du hasard, c’est Sahbi El Mokni qui a fait monter le MBC en NM3 il y a quelques années. Il est d’ailleurs resté onze saisons à Menton avant de ne pas être conservé par les dirigeants il y a un an et demi. « C’est dingue… J’ai de grands souvenirs là bas. »

Le calendrier de Nice s’annonce très difficile. Sur les quatorze matchs de championnat qui doivent encore être joués, les Niçois se déplaceront neuf fois. El Mokni a d’ailleurs, déjà, dans un coin de sa tête la fameuse série de quatre rencontres à l’extérieur en février prochain. « D’ici là nous allons en savoir plus que les capacités du groupe à se sur-motiver et à affronter les obstacles à l’extérieur avec sérénité et enthousiasme. » Pour le coach, la réussite d’un groupe réside davantage sur l’état d’esprit, plutôt que sur les capacités premières à jouer au basket. « Il faut bien s’entendre, venir à l’entraînement avec plaisir et se défoncer ! On ne vient pas au match le samedi, comme ça, sans avoir bossé précédemment. Si les joueurs se font violence tout en prenant du plaisir, on montera d’un cran. »

« Le SMUC et Menton sont au dessus »

Le coach se veut ambitieux. L’avenir de Nice, il le voit, potentiellement, vers la quatrième ou la cinquième place, c’est à dire rivaliser avec Cagnes-sur-Mer et le Cannet-Rocheville. « Je pense que, sauf blessures importantes, le SMUC et Menton sont au dessus et resteront devant. » En parlant de pépins physiques, Sahbi El Mokni peut compter sur un groupe qui retrouve ses moyens. Esteban Bruno et Thomas Moschetti s’entraînent à nouveau depuis quelques jours après un séjour à l’infirmerie. La nouvelle aventure du Nice Basket vient de commencer. Samedi, il faudra un exploit pour gagner à Menton. Mais le match attendu, c’est le 15 novembre, avec la réception de Lorgues, un adversaire direct. Derrière, il faudra se déplacer au SMUC, le leader invaincu. Bon courage.

(Crédit photo : Magsport06)



Voir plus d'articles de la même catégorie