La N2F, une limite pour le VBSL ?

Volley
Infos pratiques : 
  • 26/01/2018

Dans le même championnat que Saint-Laurent, le promu antibois livre un vrai combat de chaque point pour se maintenir en Nationale 2. Onzième, les filles d'Olivier Costarella vont à Saint-Fons en espérant y revenir avec un résultat pour doubler Aubagne, si la logique est respectée face à Saint-Laurent.

Leader de sa poule de N2F, Saint-Laurent a peut-être le titre de champion de France dans les jambes. Mais pour ce qui est de la montée en Elite, c'est une autre histoire.

Ah qu'il est loin – pas tant que ça finalement – le temps où Pascal Drouot a récupéré il y a quatre ans l'équipe fanion féminine du VBSL en Pré-Nationale. En s'imposant le week-end dernier à domicile contre le centre de formation du Cannet-Rocheville 3 sets à 0, Saint-Laurent a conforté sa première place de la Poule A de Nationale 2 en ce début de phase retour. 

Le deuxième, Saint-Chamond est déjà à quatre points, La Garde à sept et le duo composé de Aix et Istres à neuf. Les écarts sont déjà importants. Seulement deux défaites alors que le coach Pascal Drouot concède que tout n'a pas été rose. « Nous avons vécu une première moitié de championnat où nous n'avons pas été épargnés par les blessures, les absences etc... Ce qui nous a fait défaut était la possibilité de travailler dans la continuité avec les mêmes joueuses. Surtout sur le poste si important de passeuse où il y a tant de réglages à effectuer », raconte t-il à www.magsport06.fr. 

Mais les résultats parlent d'eux-mêmes. Le groupe laurentin a performé. Le technicien explique qu'il n'y a plus aujourd'hui de souci à la passe. « Nous avons nos deux passeuses aptes ce qui nous permet de travailler dans la continuité. Cela se voit au niveau des résultats mais pas seulement. Le contenu de nos matchs est bon. » Dix matchs sont encore à disputer jusqu'à la fin de saison et le VBSL est aujourd'hui favori pour terminer premier et jouer donc le titre de championne de France de la division. 

Et la suite logique... ? « La saison est encore longue et nous voulons surtout faire durer cette période faste plutôt que de rentrer dans le calcul chaque week-end. Il est clair qu'à la vue de notre situation comptable et notre niveau de jeu nous espérons terminer à la première place. Pour la conséquence qu'offre cette première place ? Cela va nécessiter des efforts communs et pas seulement la volonté ou non du VBSL de tenter de participer à la division Élite Nationale. » Comprenez ici chaque maillons de la chaîne. Les éducateurs, les joueurs et joueuses, les dirigeants, les partenaires privés et publics, les bénévoles etc... « N'oublions pas d'où nous venons. L'Elite, ce n'est plus le même monde. » 

Pour tout le monde, il serait dommage de voir le VBSL plafonner alors que sportivement, les compétences sont là. Mais rien ne s'improvise et rien ne tombe du ciel. Prochaine échéance dès demain samedi à Aubagne, dixième, qui lutte pour son maintien avec Antibes. Coup d'envoi à 20h30. A l'aller, encore en rodage, Saint-Laurent avait concédé un set. Qu'en sera t-il ? Saint-Laurent reste sur quatre victoires en trois sets de suite. Dans le même temps, le deuxième reçoit le troisième. Une certaine concordance des résultats pourraient presque déjà plier le championnat. 

(Crédit photo : Maren Drouot)

Gardons le contact