Mougins, une suite logique ?

Volley
Infos pratiques : 
  • 24/01/2018

Ce samedi 27 janvier à 20h30 à la Salle Omnisports, Grasse va recevoir Mougins. A l'aller, le MOM s'était incliné sans sa salle. Sa seule défaite en trois sets.

Troisième de N3M à mi-saison, Mougins a trouvé son rythme et atteint le niveau qu'on attendait. Le début de la phase retour débute samedi à Grasse. Le moment d'un bilan.

Qui l'eut cru il y a encore quelques semaines ? La Nationale 3 de Mougins, plus jeune formation du championnat depuis quelques saisons, vient d'intégrer le podium en ce mois de janvier. Il lui a fallu, légitimement, du temps, même si du temps, pour ne pas douter et garder la foi, il ne fallait pas le gaspiller. Alors, Quentin Hardy, joueur et entraîneur, soutenu en match par le Président Frédéric Pastorello, a maintenu le cap.

Pour autant, souvenez vous, tout n'était pas catastrophique, il manquait simplement un peu plus de constance et de réalisme - mais aussi d'expérience pour certains nouveaux - pour engranger plus de points en début de saison avec quatre matchs de suite en cinq sets : défaites à Mandelieu et à Cagnes et victoires contre Avignon et le Pontet à domicile. En résumé, « La baby N3 » comme s'amuse à narrer le Président du club, était dans le coup. Et depuis Cagnes-sur-Mer les équipiers d'Alexandre Pastorello ont pris douze points sur douze, ne perdant que deux sets en quatre matchs, dernier exemple en date à Aix. 

« On s'est déplacé là bas fort de notre bonne dynamique après la victoire contre Saint-Laurent. Aix est une bonne équipe avec un passeur hors norme et un bon fond de jeu. Le premier et le quatrième set ont été les plus disputés et ça aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. En tous cas nous sommes très contents d'être sur le podium alors que l'objectif initial n'est que le maintien car nous sommes une équipe très jeune : la plus jeune du championnat », peut sourire Alexandre Pastorello, réceptionneur / attaquant de 17 ans, auprès de www.magsport06.fr. 

Ce dernier, comme Fabien Plagnet et Alan Da Cunha Oliveira, fait partie de la génération championne de France M15 d'il y a bientôt trois ans. Ces garçons, qui voient leur majorité arriver, ont désormais l'expérience de quelques saisons en Nationale 3 et ça paye. L'évolution du groupe est donc positive et si Orange semble bien parti pour terminer champion, bien que le championnat est encore long, nous ne sommes qu'à mi-saison, Mougins a désormais, si chacun est ambitieux, l'envie d'aller chercher Cagnes-sur-Mer, deuxième. Mais attention, le championnat est tellement homogène, hors Orange qui est au dessus et Digne qui est en dessous, que tout peut aller très vite dans un sens comme dans l'autre. 

Et c'est peut-être le match qui arrive à Grasse qui pourrait décider de où peut se situer Mougins en fin de saison. « Nous avons à cœur de prendre notre revanche contre Grasse puisque à l'aller c'est le seul match où nous sommes complètement passés aux travers. » Une chose est certaine, avec le début de la phase retour, il faudra compter sur Mougins. « Nous avons progressé. Il fallait que les nouvelles recrues prennent leur place : surtout les centraux. » 

D'ailleurs, certains garçons ont découvert le niveau. L'un d'entre-eux arrive de La Garde où il jouait en Régionale. Un autre, formé dans sa jeunesse à Mandelieu, n'avait connu au mieux que la catégorie d'âge M17. « La qualité à l'entraînement est bonne et le groupe a progressé et pris de la confiance au fil des matchs. Notre marge de progression est toujours constante puisque à nos jeunes âges chaque match est une nouvelle expérience et cela continuera avec la relève qui est déjà la dans les catégories jeunes. » Après Grasse, Mougins sera exempt et retrouvera la compétition le 18 février à Roger Duhalde contre... Orange.

(Crédit photo : MOMVB)

Gardons le contact