Monaco, solide jusqu'au bout ?

Volley
Infos pratiques : 
  • 01/11/2019

Quatre équipes du 06 évoluent dans ce championnat N2F. Monaco a déjà rencontré le Cannet-Rocheville et affrontera Cagnes-sur-Mer le 23 novembre et bien plus tard le RC Cannes le 26 janvier à l'occasion de la dernière journée de la phase aller.

Le discours est clair du côté de Monaco : monter en fin d'exercice en Elite Nationale. Le début de saison est à la hauteur des ambitions mais la suite de la saison sera très chargée.

Quatre matchs, douze points et aucun set de perdu. Voilà l'excellent bilan de la Nationale 2 Féminine de l'AS Monaco en ce début de saison. Un Rocher solide leader. 

Et si, lors de la dernière rencontre, le centre de formation du Cannet-Rocheville aura offert une vraie résistance, les premiers matchs ne furent qu'une formalité avec 37 points encaissés contre Venelles, 38 à Gruissan ou encore 45 contre Hyères / Pierrefeu. Pour la libero Manon Rebuffel, qui se confie à www.magsport06.fr, ces résultats sont logiques. « Sans jouer les prétentieuses, ces résultats étaient attendus car l'objectif est clair. On veut remonter en Elite Nationale. On en parle depuis cet été. » Les choses sont dîtes et affirmées. Le club s'est donné les moyens pour réussir avec les venues de Hayat Bachery, Mathilde Giordano, Vendy Haragova et Léna Chameau.

Ce samedi à 18h00 au Moneghetti les Monégasques reçoivent l'Union. Equipe de bas de classement, avec une seule victoire au compteur mais qui l'a justement décroché à l'extérieur contre une belle équipe de Lattes / Montpellier. Si Monaco est sur le papier clairement au dessus, il ne faudra pas négliger le fait que leur adversaire a été capable d'un gros match hors de ses bases il y a quinze jours. « On se méfie de toutes les équipes : peu importe qui on a en face de nous, peu importe le niveau de l'adversaire ou l'endroit du match », ne néglige pas Rebuffel. « Pour continuer un parcours sans faute on va se battre sur chaque point, chaque match et le travail est la clé que nous inculque notre entraîneur. »

Les filles de Eva Hamzaoui ont encore six matchs à jouer en 2019 et pour monter il faut réussir à engranger un maximum de points maintenant. Personne ne sait de quoi sera fait l'avenir et l'hiver sera très chargé après une infime trêve de Noël avec dix matchs à jouer entre le 11 janvier et le 29 mars pour un total de seize rencontres en 2020. « De très gros matchs arriveront à ce moment là. Notre trêve sera très courte car on va jouer Albi le 22 décembre puis Mauguio dès le 11 janvier ! Mais pas d’inquiétude, on reprendra avec une bonne préparation physique et mentale. On est toutes motivées. » 

Seule incertitude - et c'est la même pour tout le monde - c'est la tenue ou non de la coupe de France. Un flou intégral actuellement pour les acteurs. Mais l'essentiel est ailleurs pour Monaco...

(Crédit photo : Alain / AS Monaco VB)

Gardons le contact