Monaco monte en Pré-Nationale

Volley
Infos pratiques : 
  • 21/02/2018

Pour la formation monégasque, cette montée de la réserve en Pré-Nationale est une étape importante pour soutenir du mieux possible l'équipe une qui est aujourd'hui en ballottage favorable pour son maintien en Elite Nationale  : les play-downs commencent dans trois jours.

C'est désormais officiel, comme prévu, la réserve de l'AS Monaco jouera la saison prochaine en Pré-Nationale. Une belle réussite pour la coach et joueuse Marie Briot.

Si Cagnes-sur-Mer, Cogolin et Vence vont se disputer la deuxième et dernière place qualificative pour la montée en Pré-Nationale, la première est déjà acquise. Et il faut dire ce n'était pas gagné d'avance. Il faut rappeler que cette équipe de Monaco a failli disparaître l'été dernier en raison, notamment, des choix d'études de plusieurs éléments d'un groupe qui n'était pas très épais de base. Au final, Marie Briot est parvenue à composer un groupe très large d'une grosse douzaine d’éléments. L'effectif peut varier, selon les blessures, absences et disponibilités, mais son homogénéité fait que chaque groupe d'un week-end à l'autre est compétitif. Et au niveau, il fallait très vite l'être.

Avec un championnat qui a été réduit de quatre journées, passant de douze à dix équipes, les points coûtaient très chers d'entrée et auraient été difficilement rattrapables. Malgré tout, avec 38 points pris sur 42 possibles, Monaco n'a jamais, sur la duré, été inquiété. Depuis le début de saison l'ASMVB domine ce championnat. La joueuse et entraîneur de cette équipe, l'ancienne professionnelle Marie Briot, qui prend beaucoup de plaisir à se challenger à Monaco, ne peut plus être rejointe. Certes il reste quatre journées à disputer, donc douze points et le troisième Cogolin est à neuf points. Mais avec les nombreuses confrontations directes qui doivent encore avoir lieu, l'affaire est entendue. Monaco doit encore jouer Vence et Cogolin. Même chose pour Cagnes-sur-Mer en toute fin de saison. « Nous pouvons théoriquement considérer que la montée est acquise. Même en perdant les quatre matchs, selon mes calculs, nous finirions deuxièmes. C'est une satisfaction car l'objectif est réalisé même si nous restons concentrées pour honorer nos derniers matchs et essayer de finir la saison avec un seule défaite et considérer cette dernière comme une erreur de parcours ; ou tactique », raconte Briot à www.magsport06.fr.

Et d'ailleurs, Monaco vient justement de prendre sa revanche contre Roquefort-les-Pins même si ce ne fût pas simple avec une marque de 25-27 26-24 25-21 25-22. Tout en sachant que Briot, pour raisons personnelles, n'étaient pas là. « Nous avons pu prendre notre revanche. J'avais prévu un six de départ avec les filles présentes à l'entrainement la semaine et un six au cas où le match serait plus compliqué car on sait que l'équipe de Roquefort possède des qualités et ne mérite pas la place qu'elle a actuellement (Relégable ; ndlr). » Information importante, pour ne pas se faire breaker, Monaco a visiblement dû passer en mode équipe type au milieu de la seconde manche. 

Bien que Monaco soit assuré de monter, il faut encore plier le titre et bien terminer car il faut affronter le haut de tableau, rien de mieux pour préparer la saison à venir avec successivement un déplacement à Vence (4e) puis la réception de Cogolin (3e), le voyage à Ollioules (5e) et enfin le bouquet final au Moneghetti contre la réserve de Saint-Laurent (6e). « Nous commençons à nous mobiliser pour préparer la Pré-Nationale et pour cela nous intégrons des cadettes aux entraînements - et bientôt aux matchs - et des minimes deuxième année qui seront cadettes la saison prochaine. Cependant, nous avons déjà intégré Ivana De Carvalho Peixe – minime 2 - qui a validé son triple surclassement grâce à ses sélections au centre régionale. Elle pourra ainsi s'aguerrir et se confronter à un niveau supérieur pour continuer à progresser. »

Attention, la suite du championnat ce n'est pas pour tout de suite, il faudra aller à Vence le 17 mars.

Gardons le contact