Monaco jouera les arbitres

Volley
Infos pratiques : 
  • 03/12/2018

Effectif PNF AS Monaco : Virginie Proaskat, Patricia Carvalho, Francesca Tudini, Tracy Varinot, Giulia Giacconi-Jakabovic, Julie Della Martina, Audrey Lorenzi, Wieme Graddache, Fanny Jacques, Marika Labancz, Aude Rouanet, Ivana De Carvalho Peixe. 

Après un début de saison compliqué pour plusieurs raisons, la PNF de l'AS Monaco, promu à ce niveau, a redressé la barre et s'avance avec sa coach vers une année 2019 fleurissante.

"Le début du championnat est en effet un peu compliqué mais je reste confiante pour la suite." Voici les propos que Marie Briot, coach de la PNF de l'AS Monaco, a tenu auprès de www.magsport06.fr il y a quelque semaines. Force est de constater qu'elle avait raison. Après cinq défaites, deux sets gagnés et zéro point au compteur, la situation devenait critique pour le promu. "Nous avons entamé le championnat avec un groupe jeune, qui doit apprendre à se connaitre mais surtout sans expérience dans cette division et pas habitué au rythme de jeu un peu plus élevé." 

Point important à souligner, le groupe a peu changé durant l'été. Deux départs pour raison d'études et une montée en Nationale 2. Le groupe a même été étoffé avec les retours d'anciennes joueuses qui étaient parties dans le cadre de leurs études, des filles qui jouaient en Départementale sont maintenant en PNF et des partenaires d'entraînements sont là aussi pour monter le niveau des séances la semaine.

Après la pluie, le beau temps

Malgré tout, outre une nouvelle division, un calendrier compliqué pour commencer, le groupe fût grandement amputé. "A la construction de l’équipe en mai, j’avais déjà connaissance des absences - professionnelles - du début de championnat pour certaines joueuses cadres mais nous avons également joué de malchance car de grosses blessures survenues en fin de saison dernière nous ont également privé de joueuses d’expériences pour ce début de championnat." 

La conséquence est donc le bilan famélique de fin octobre. Et puis et puis, un trêve salutaire de quinze jours, des retours de joueuses et des adversaires plus abordables, les points s'enchaînent. Un succès en quatre sets à Nice face à l'ASPTT, puis en trois manches à domicile contre Ollioules et récemment un vrai signal envoyé au reste du championnat avec une victoire en cinq manches contre une autre réserve de Nationale 2, celle de Cagnes-sur-Mer après avoir été mené deux sets à zéro. Les Monégasques ont su renverser la vapeur et ça, les équipes de tête, qui vont se battre pour la montée, vont devoir s'en souvenir... 

Plusieurs revanches à prendre en 2019

"L’objectif de l’équipe pour cette saison est bien entendu le maintien. Le fait que Grasse soit forfait général met un peu moins de pression car il n’y aura qu’une seule descente. Cependant, je pense que le groupe est capable de finir en milieu de tableau. Le maintien serait donc assuré." Même si le championnat est encore long, Monaco possède maintenant cinq points d'avance sur Ollioules et Nice : un break de fait. 

Et Briot appuie son propos de ne pas viser qu'un simple maintien. Il y aura des revanche à prendre sur les équipes de tête et sur les claques reçues notamment contre Fréjus, Mandelieu ou La Pradet / La Garde. "Sur ces matchs là l'équipe n'a pas montré son vrai visage. La cohésion recherchée et demandée était au rendez-vous sur les derniers matchs et l'objectif de victoire est atteint. Notre saison est lancée." Reprise du championnat le 12 janvier prochain à Monaco face au Pradet / La Garde. En cas de succès, Monaco recollera au top 5. En attendant mieux ?

Gardons le contact