« Chaque détail compte »

Volley
Infos pratiques : 
  • 10/01/2020 

A 30 ans, Célia Da Moura dispute cette année sa troisième saison à Monaco après avoir joué cinq ans à Clamart. Du haut de son mètre 80 elle évolue au poste de centrale.

Co-leader et invaincu en Nationale 2, le duo Monaco / Mauguio s'affronte au Moneghetti ce samedi à 18h00. Un réel tournant pour la montée en Elite Nationale que présente Célia Da Moura.

Célia, c'est la reprise du championnat après une courte trêve - 22 décembre ; 11 janvier - quel a été le programme pour se préparer ?

Pendant la trêve de Noël, nous avions des consignes données par notre coach et notre préparateur physique. Il fallait continuer à nous préparer et nous maintenir physiquement en forme pour nous faciliter les matchs à venir et continuer à acquérir cette dynamique de victoires. Nous sommes d'ailleurs retournées à l'entrainement dès le 2 janvier en tant que partenaires d'entrainement avec le club de Nice Volley-ball et nous avons joué un match amical contre les voisines de Saint-Laurent (Elite Nationale) qui s'est avéré très intéressant. 

Monaco possède un effectif avec une grosse particularité...

Notre équipe est constituée de très jeunes et d'anciennes joueuses très expérimentées. Pour vous donner un aperçu, nos deux joueuses clés passeuse et libéro sont les plus jeunes des titulaires, à l'entrainement nous accueillons des joueuses de 13 et 15 ans avec un très fort potentiel, que l’on compose avec des joueuses plus expérimentées et des anciennes internationales. Le mixe parfait ! 

Malgré ces écarts de générations, l'ambiance est bonne ?

L’esprit de compétition est important dans cette équipe, on se charrie beaucoup surtout les jeunes contre les vieilles (rires). Nous prenons plaisir à jouer ensemble. L'objectif de cette saison étant de mixer cohésion et performances sportives. Collectivement d'abord, car nous constituons un nouveau groupe par rapport à l'an passé et la recherche de performance d’autre part pour prendre trois points à tous les matchs quelle que soit l'équipe en face, pour ainsi retrouver l'Elite la saison prochaine. 

Ce match face à Mauguio ne sera que le 11e sur 26 journée. Un vrai marathon ?

Cette saison, le championnat est particulier car nous sommes la seule poule de N2F qui compte 14 équipes, contre seulement onze ou douze équipes dans les autres poules. Une formule qui ne nous avantage pas lorsque l'on joue une montée car on joue quatre voir six matchs de plus que les autres poules à niveau égal. La première conséquence de cette formule est que les matchs ne sont pas à côté puisque l'on se déplace dans tout le sud de la France. Par exemple notre dernière rencontre s'est jouée à Albi un dimanche 22 décembre, à plus de 650 km de Monaco ! Mais nous connaissions les règles du jeu dès le départ et nous avons accepté la décision de le FFVB. 

Heureusement, pour réussir à toujours être compétitif, le groupe est épargné par les blessures...

L’infirmerie est vide. C'est un soulagement. Le staff est très à l'écoute et essaye de composer et de gérer physiquement avec la fatigue et la charge de travail en dehors du volley : études, travail et déplacements. 

Ce tournant à venir contre Mauguio...

Il s'annonce difficile mais excitant, car cette équipe est descendue d'Elite la saison dernière et a gardé un bon effectif. Il permettra à l'une des deux équipes de prendre une sérieuse option pour la suite du championnat, même si la saison est encore très longue. Nous prenons chaque rencontre très au sérieux, match par match, les équipes vont forcément mieux jouer aux matchs retours, particulièrement les équipes de Centre de Formation. Il faudra être rigoureuses, continuer à prendre trois points et en essayant de ne plus concéder de sets, très important pour faire les calculs en fin de saison puisque chaque détail compte. 

Juste avant la trêve, Monaco a perdu son tout premier set de la saison en gagnant en quatre manches à Albi, une petite piqûre de rappel ?

Nous savions que c'était un match qui allait être compliqué vu la distance, les petits problèmes de transport, la date proche de Noël et la qualité de l'équipe en face. Nous perdons un set, le seul pour le moment, mais nous prenons quand même trois points ce qui était le plus important pour notre équipe. Le match face au Centre de Formation de Béziers constitue notre match de référence, où l'on a vu que l'on pouvait atteindre un très très bon niveau. 

(Crédit photo : Pierre Veuille / Alexandre Biton)

Gardons le contact