Nice doit confirmer Marseille

Hand
Infos pratiques : 
  • 03/01/2017

Equipe spectaculaire de ce championnat, Nice doit apprendre à trouver un juste milieu entre posséder actuellement la troisième meilleure attaque de la poule mais aussi la deuxième plus mauvaise défense.

Après neuf journées, le BTP Nice a prouvé qu'il avait sa place en Nationale 2. Il faut désormais davantage concrétiser ce niveau en points. Un bilan brut à améliorer et vite.

De retour cette saison en Nationale 2 au sein d'un championnat très relevé, le BTP Nice est au rendez-vous même si quelques points supplémentaires n'auraient pas été de trop. Dixième sur douze, les équipiers de Kevin Millet ont certes battu Montélimar et Marseille ou encore fait match nul contre Nîmes, mais le bilan aurait pu être bien meilleur.

Premier exemple, Nîmes. Dans sa salle, Nice va mener de cinq buts à six minutes du terme avant de craquer. Puis, en enchaînement de courtes défaites : 27-24  à La Crau, 32-34 aux Eucalytus face à Istres et 33-32 à Vitrolles. Sur ce dernier match, il aura manqué quelques mouvements pour égaliser, puisque les locaux menaient 30-23 à la 48e ! En résumé, Nice est clairement au niveau de ce championnat, mais va devoir cravacher pour lever les bras en signe de victoire plus souvent. « Au début de l'année nous avons manqué d'expérience pour que les rencontres basculent du bon côté. Au fur et à mesure de la saison nous avons appris de nos défaites et nous ont permis de réaliser de bons résultats comme contre Nîmes ou encore Marseille. Je pense que l'équipe monte en puissance et que nous montrerons un autre visage sur cette deuxième partie de saison », raconte à www.magsport06.fr Kevin Millet, qui tourne depuis le début de saison à une moyenne de 4.71 buts par match.

La reprise du championnat, ce n'est pas encore pour tout de suite. Le 27 janvier à Saint-Raphaël pour une opposition difficile face à une des formations du top 4 qui va lutter pour le titre. Une semaine plus tard, dernière journée de la phase aller et un match qui pourrait peser lourd en fin de saison avec la réception de Monaco, avant dernier. « Ce sont deux matchs importants. Deux rendez-vous à ne pas rater. L'équipe est de plus en plus consciente de ses qualités et de son potentiel. Nous avons un mois pour nous préparer à cette fin de saison qui risque d'être assez longue. Mais on se concentre sur nous. Pour être franc, on ne s'occupe pas trop du championnat en général. On prend les matchs les uns après les autres comme l'année dernière. Nous savons que nous jouons notre saison à chacun des matchs. L'équipe a su inquiéter des équipes de haut de tableau tel que La Crau, Nîmes et même chacune des équipes que nous avons affrontés. »

Chacun doit en effet se rappeler qu'hormis à Ajaccio, lors de la première journée mi-septembre et une défaite sans appel, jamais Nice ne s'est montré en incapacité de gagner un match. La dernière victoire avant la trêve contre Marseille doit rapidement trouver suite.

Gardons le contact