Mougins y croit toujours

Hand
Infos pratiques : 
  • 23/12/2017

A côté de son équipe fanion, le club se structure et s'organise. La mise en place des sept commissions depuis août dernier se développe. Dans le contexte économique actuel le HBMMS fait face à des baisses de subventions. Il a donc mis en place une commission partenaires. Le secteur jeune est en pleine réflexion afin de retrouver la formation qui permet d'alimenter les équipes seniors de différents niveaux.

Pourtant déjà relégué à sept points du premier non relégable et ne comptant que des défaites, le HBMMS et son Président Parassol croient toujours au maintien en Nationale 3.

Neuf journées, neuf défaites, plus mauvaise attaque et deuxième défense la plus perméable de la Poule 8 de Nationale 3. Ajoutez à cela un changement d'entraîneur très tôt dans la saison, avec M'Barga qui a pris la succession de Oliva, le début de saison du relégué de Nationale 2 est catastrophique. Et pourtant, dans les couloirs du HBMMS, on croit toujours au maintien même si, Hyères et Corte, premiers non-relégables, sont à sept points, même huit car les différences de buts particulières sont largement en la défaveur des Maralpins : défaites 27-14 à Corte et 28-17 à Hyères. Non seulement donc il faudra combler les points, mais aussi réaliser des gros cartons à la maison aux retours.

Pour se relancer, le club a déniché Yannick Palma, qui jouait en Nationale 1 l'année dernière avec le Cavigal Nice. Un gaucher, arrière droit, d’envergure, 195 cm pour 95 kilos, qui va apporter l'expérience de ses six années passées à Chambéry, mais aussi donc ses saisons à Nice et Pau en Pro D2. « Il va nous permettre d'apporter du danger sur le côté droit, de fédérer et de mobiliser tous les autres joueurs », explique le Président à www.magsport06.fr.

Ce dernier, sur son aile droite, lui aussi, pour tenter le tout pour le tout, a repris la compétition à 36 ans le 9 décembre dernier lors de la défaite 33-30 à Marseille. Son 6 sur 11 au shoot montre qu'il devrait aider malgré une opération du ménisque il y a trois mois. La le trêve hivernale va lui permettre de bien se préparer. « Nous sommes en mission maintien et c'est là un réel objectif ! Contrairement à des équipes qui jouent le milieu de tableau sans réelle pression, maintenant nous allons devoir jouer chaque rencontre comme un match crucial pour sauver le club qui joue en Nationale depuis plus de 35 saisons ! L'équipe est jeune, en construction et je suis confiant sur les matchs retours si tout le monde se met activement au travail. »

D'ailleurs, cette préparation hivernale doit offrir un second souffle à un groupe qui n'a pas encore trouvé le premier. « Nous avons connu des blessures et des joueurs en manquent de jambes du fait d'un manque crucial de préparation en août. Décembre est placé sous le signe du travail. Avec les retours de blessures et les apports côté droit, la concurrence va se faire rude et cela permettra je l'espère de tirer le groupe vers le haut. »

Malgré toute cette bonne volonté, il y a fort à parier que Mougins jouera sa saison sur un match, celui de la reprise, le 27 janvier à domicile contre Gap, avant-dernier du championnat, avec deux points de mieux que le HBMMS. Un premier succès et les locaux quitteront la dernière place et se relanceront. Une défaite serait une catastrophe. Surtout que dans le même temps, Corte et Hyères vont se jouer. Il faut absolument en profiter. En attendant, on souffle, mais le 27 janvier, une partie de l'histoire du handball maralpin en Nationale se jouera. Un maintien après dix défaites en dix matchs tiendrait du miracle comptable.

Gardons le contact