« Il faut être raisonnable, mais... »

Hand
Infos pratiques : 
  • 21/01/2018

Né en Normandie il y a bientôt 30 ans, Thomas Deboos a été formé à Octeville-sur-Mer avant d'aller à Belfort lors de ses études. Grasse, il y a posé ses valises en 2012 lorsqu'il est venu vivre dans le sud. Il fait désormais partie des anciens du groupe.

Juste avant d'aller à Mougins en PNM, Thomas Deboos, gardien de Grasse, quatrième, se livre longuement sur le début de saison et les capacités de son équipe à jouer le podium.

Thomas, juste avant de retrouver le championnat, comment va le groupe ?

La reprise est difficile : comme toujours après les fêtes. Même si la préparation physique est un domaine que maîtrise parfaitement Bavou, nous n'avons pas eu le temps d'être de retour totalement à 100% pour jouer Mougins. Mais la motivation est là et on donnera tout sur le terrain. 

Après une belle montée avec Laurent Baudet sur le banc, il a fallu composer avec beaucoup de changements durant l'été. La division, le coach avec l'arrivée de Loutoufi, mais aussi pas mal de mouvements dans le groupe...

La saison dernière a été parfaite pour le club avec la montée des deux équipes seniors (La réserve joue désormais en ETM ; ndlr) mais il y a eu pas mal de changements durant l'été. Objectivement, je pense qu'avec l’équipe de l'année dernière, nous n'aurions pas été ridicules en Pré-Nationale. Ce n'est pas vraiment le changement de division qui a été compliqué, mais plutôt les changements internes. On a changé de coach, on a aussi perdu quatre joueurs importants et depuis le début de la saison on doit composer avec de très nombreuses blessures. Franchement, avec tout ça, j'ai moi-même été étonné par nos bonnes prestations dès le début de championnat, notamment contre le Cavigal avec cette courte défaite d’un but.

Malgré tout ça, la saison se passe bien, vous avez réalisé l'un des gros coups du mercato maralpin avec l'arrivée de Walid Djebnoune et que dire de Bavou qui est éternel. Du coup, même avec un groupe réduit à sa plus simple expression contre La Crau, le succès était en rendez-vous avant les fêtes...

On a perdu nos deux demi-centres à l'intersaison et en l’absence de Mika Andry blessé, il nous fallait trouver un nouveau leader d’attaque et c'est ce que Walid a su nous apporter. Il a su rapidement s'intégrer au groupe et devenir un joueur majeur. Malgré notre effectif réduit on arrive à enchaîner les bons résultats en se basant principalement sur notre point fort, la défense. Mais il ne faut pas se voiler la face, tout ne tourne pas parfaitement, en revanche, il est clair qu'on ne lâche jamais rien, ce qui nous a permis de retourner pas mal de situations cette saison. Il faut que ça continue ! Pour ce qui est de Bavou je pense qu'il n'est pas constitué comme nous. C'est une vraie machine.

Y a t-il un mince espoir de jouer jusqu'au bout la montée en Nationale 3 ?

Franchement, si nous avions eu notre effectif au complet à chaque match, sans aucun blessé, oui je crois que nous aurions eu les capacité de jouer la montée. Mais ce n’est pas du tout le cas ! Il faut être raisonnable, notre objectif cette saison est d’abord le maintien des deux équipes, après c'est du bonus. Maintenant, il faut compter sur nous pour jouer tous les matchs à fond et on fera les comptes en fin de saison. Objectivement, même si le Cavigal possède d'excellentes individualités, je pense que La Seyne est un cran au dessus, c'est une équipe plus complète, il y a de très bons joueurs à chaque poste.

Un match référence à retenir ? 

Au début de saison, on ne savait pas du tout ce qu'on valait et on a joué dès le deuxième match, le Cavigal qui était un prétendant annoncé à la montée. On perd ce match d'un tout petit but et on aurait surement mérité mieux, c'est à ce moment que je me suis dit qu'on pouvait espérer jouer le haut de tableau. Après, je pense que notre réel match référence est la victoire à domicile contre Villeneuve-Loubet. Ça a été un match intense durant les soixante minutes et on a su garder notre niveau de jeu jusqu'à la fin.

Ce dimanche à 16h00 vous vous déplacez à Mougins pour un match particulier entre les deux équipes promues. Une rivalité à défendre ? 

Même si on peut dire qu'en PNM tous les matchs sont des derbies, là c'est quand même particulier. C'est notre vrai derby ! On aime jouer ces matchs où il y a un peu plus que trois points à gagner et comme l'année dernière on a gagné nos deux confrontations, ils vont nous accueillir avec le couteau entre les dents ! C'est cool, j’aime bien ça ! De plus, comme la N3M n'a pas de match ce week-end, il est fort possible qu'ils renforcent la PNM donc ça risque d'être costaud. Après, c’est vraiment dommage que leur N3M soit dans le dur cette année mais il ne faut rien lâcher.

Grasse sera au complet ?

Non, on a encore de nombreux blessés mais on va jouer à fond avec nos armes.

Gardons le contact