Cagnes, le grand espoir

Hand
Infos pratiques : 
  • 02/02/2020

Si le maintien de Cagnes-sur-Mer passera par un troisième succès de suite le week-end prochain, il devrait être aussi le résultat de progrès plus globaux de la défense. Avec une terrible moyenne de 32.3 buts encaissés par match, c'est la plus perméable de la Poule 8 de Nationale 2.

Presque déjà condamné à redescendre en Nationale 3 après dix journées, Cagnes-sur-Mer s'est relancé. Si le maintien serait un véritable exploit, il est malgré tout possible.

Dix défaites consécutives ! Voilà comment a débuté la saison de la Nationale 2 de Cagnes-sur-Mer. Des difficultés compréhensibles. Il a fallu encaisser la montée après une très belle saison en Nationale 3 en même temps que du changement sur le banc avec l'arrivée de Claudio Zafarana et un groupe complètement remodelé quand on voit, notamment, que quatre joueuses cadres sont parties chez une équipe d'Antibes en course pour la montée en Nationale 1. Parlant.

Il a donc fallu du temps. Beaucoup de temps. Mais deux récents succès contre Mazan – Sorgues et surtout une victoire en terre héraultaise contre Montpellier / Frontignan dans le match de la mort. Alors, si l'USC par peut-être de trop loin pour se maintenir en quatrième division avec encore six points de retard sur Cannes-Mandelieu, Ajaccio et Aix, tout n'est pas perdu et c'est un élément clé pour les futurs adversaires de Cagnes-sur-Mer : il y a encore de l'espoir. 

« Nous sommes restés fidèles à notre projet initial : prendre plaisir dans la pratique du handball pendant les entraînements. Nous avons aussi multiplié, quand c'était possible, les moments de convivialité entre les joueuses, le staff et les dirigeants », explique à www.magsport06.fr l'entraîneur. Ce dernier, malgré les échecs depuis septembre, est aussi resté fidèle à ses valeurs. « J'ai toujours cherché le positif. Quand on sème les graines dans un champs il faut attendre les premières pousses. Souvent on ne les voit pas de loin et il faut s’approcher pour les apercevoir. Je fais la même chose et quand je trouve les premières pousses cela me donne de l'énergie et de l'enthousiasme pour continuer dans mon travail. » 

Et il y a fort à parier que l'avenir de Cagnes-sur-Mer en Nationale 2 passera obligatoirement par un troisième succès de suite contre Ajaccio Gravona. Les Corses sont juste derrière les Maralpines au classement. « Il faut s'attendre à un très beau match riche en émotions, ce ne sera pas facile de l'emporter mais depuis quelques matchs nous montons en confiance et j'espère que mes joueuses pourront donner à leur public le plaisir d'assister à une deuxième victoire à domicile. » 

Coup d'envoi dimanche prochain à 14h30 à Colette Besson pour une réel tournant de la saison.

Gardons le contact