« Ça ne pardonne pas... »

Cyclisme
Infos pratiques : 

La fin de saison cycliste approche, notamment pour l'équipe Espoir de l'UC Monaco. Le directeur sportif dresse un premier bilan certes en retrait mais pour de bonnes raisons.

Une formation qui n'a pas encore gagné de course majeur cette année. Sur le papier, le groupe n'a semblé t-il jamais été aussi fort et talentueux. Mais les résultats – même si encore une fois la saison n'est pas terminée – ne sont pas forcément au rendez-vous. 

Nous avons alors demandé son sentiment au directeur sportif Guido Possetto. « Je pense qu'il faut aussi analyser le contexte car si, d'une part on a eu un calendrier de plus en plus rempli et de qualité, on a aussi eu des nombreux soucis de santé qui ont fortement conditionné notre saison », commence t-il à détailler à www.magsport06.fr. Il est vrai que chaque année le programme de l'équipe est de plus en plus dense et de plus en plus difficile avec des courses d'un niveau très élevé.

Possetto rappelle qu'après un très beau printemps, Brandon Rivera a du stopper sa saison juste après le Tour du Val d'Aoste en raison d'une pubalgie. Victor Langellotti souffre lui d'un virus qui l'empêche de bien récupérer et d'enchaîner les courses. Benjamin Veninga n'a également pas échappé aux soucis physiques quant à Daire Feeley il a été la victime de plusieurs chutes surtout en début de saison. Quant on sait que l'effectif de Monaco ne dépasse pas la dizaine de coureurs pour optimiser les entraînements et le suivi, tout cela est très vite pénalisant. « Je suis convaincu qu'on n'a jamais eu un groupe aussi fort mais il y a des saisons compliquées comme celle-çi et au niveau auquel on évolue forcement ça ne pardonne pas... »

Malgré tout, certains très bons résultats sont venus illuminer l'année. Feeley a notamment terminé 12e du classement général de la An Post Ràs (2.2 UCI) et a été sélectionné pour disputer le Tour de l'Avenir avec l'Irlande. Battu de sept secondes par un Chypriote, Langellotti a décroché la médaille d'argent du contre-la-montre des Jeux des Petits Etats d'Europe ou encore a terminé troisième du terrible effort individuel inaugurale du Val d'Aoste derrière Fabbro et Sivakov, qui passera professionnel chez Sky l'année prochaine. Devancé par un Luxembourgeois et un Saint-Marinais, Petrovski a terminé troisième de la course en ligne des Jeux. Excellent entre fin mars et début juin, le Colombien Rivera a tourné autour de la gagne à de très nombreuses reprises, notamment sur le Triptyque Ardennais. Enfin, n'oublions pas la douzième place au général de Veninga sur la toujours très difficile Elite Nationale du Tour du Beaujolais.

« Il y a d'autres notes positives comme le fait d'avoir trois coureurs au championnat d'Europe et du Monde (Feeley avec l'Irlande, Petrovski avec la Macédoine et bien entendu le Monégasque Langellotti ; ndlr). Daire a donc participé au Tour de l'Avenir et je n'oublie pas les progressions de certains jeunes comme Ben Gerrits qui est maintenant un élément indispensable pour l'équipe. » Le jeune néerlandais de 20 ans a pour le moment cumulé quatre top 15 sur des Toutes Catégories et sort d'un bon 4 jours des As en terminant 12e et 15e d'étape et 28e du général. 

« On reste motivé pour ce final de saison et on va surement essayé de cocher la case victoire comme chaque année. Il nous reste la Vuelta a Valencia du 7 au 10 septembre, le championnat du monde dans la foulée, puis deux courses UCI avec la Ruota d'Oro et le Tour de Lombardie avant de terminer le 8 octobre par Menton – La Turbie. » Cette dernière épreuve a été déplacée. Disputée depuis deux ans fin juillet, elle aura donc lieu bien plus tard dans la saison. Histoire de bien terminer à domicile.

Gardons le contact