Des Azuréens en recherchent de sensations

Cyclisme
Infos pratiques : 

Quel est le bilan de ce tout début de saison pour le Team Cycliste Azuréen ? Des placettes, des chutes, des bobos et maladies à soigner mais cela aurait pu être bien pire...

Comme la majorité des équipes du grand sud-est, le Team Cycliste Azuréen, regroupant l'élite des coureurs du Sprinter Club de Nice et du VS Hyèrois, vient d'en terminer avec un premier bloc de jours de courses avec le Tour du Centre-Var, Carcès, les Boucles du Haut-Var avec notamment un contre-la-montre par équipes, mais aussi le Grand Prix d'Aix et enfin ce dimanche celui de Puyloubier.

Ce jour d'ailleurs, Jérémy Defaye a rassuré son monde. Après une vilaine chute après quelques hectomètres de parcourus mardi lors de la première étape en ligne des Boucles, il a pris une belle vingtième place. « C'était sa reprise. Il accroche un top 20 après avoir passé une bonne partie de la journée à batailler en tête de course », explique Luc Cheillan, l'un des directeur sportif du TCA, à www.magsport06.fr. Pour le reste des Niçois et Hyèrois ce fût plus compliqué. Abandons ou non-partants. Malades.

Un début de saison difficile donc. Car en plus de la chute, heureusement sans trop de conséquences, de Defaye, d'autres ont été plus embêtantes et ont forcément eu un impact négatif sur le reste du groupe. « Avec les chutes de coureurs importants pour nous et qui ont prouvé qu'ils étaient en forme en ce début de saison comme Tristan Delacroix, Romain Paillard ou Jeremy Defaye, le bilan est loin de ce que l'on aurait pu attendre. Surtout que ces coureurs auraient pu amener l'équipe dans une meilleure dynamique. Mais on a tout de même eu de bon résultats sur le contre-la-montre par équipes où on finit au milieu des DN1 où à Tourtour où Nicolas Colluccini va chercher une 20e place dans le final (Gehin 25e ; ndlr). Cette année le niveau était plus important que la saison dernière avec les DN1 qui sont en pleine préparation de leur première manche de coupe de France qui arrive dans deux semaines alors que pour nous il faudra attendre le 15 avril. D'ici là les cartes seront redistribuées. »

Delacroix va mieux. Lourdement tombé à Carcès, il a repris la route ce dimanche et devrait accrocher un dossard soit le week-end prochain ou la semaine qui suivra. Ce n'est qu'une question de jour. Defaye a donc bien récupéré même s'il a encore quelques brûlures à soigner. Quant à Paillard, après avoir essayé de reprendre en cette fin de semaine, il a observe une petite période de repos car il souffre toujours de son tutoiement avec le bitume. 

« Le week-end prochain l'équipe se déplace au GP de Montastruc en Occitanie où on espère réitérer le bon résultat de l'année dernière avec trois coureurs dans le top 15. Le week-end suivant nous aurons en toutes catégories Montauroux, Poiconnet-Limoge et le Nucéra en ouverture du Paris-Nice. » Des épreuves de réglages pour monter en puissance car, comme déjà évoqué, la coupe de France pour les Azuréens ce n'est pas tout de suite, le 15 avril sur le Tour du Lot et Garonne. Déjà plusieurs chutes pour le TCA mais heureusement sans fracture ou autre souci de plus grande envergure. Manger son pain noir et attendre et conserver le positif d'avoir tout le monde en un morceau.

(Crédit photo : Sylvie Rattalino)

Gardons le contact