Le samedi c'est derby

Volley
  • 24/02/2018

Ce soir, à l'occasion de la 16e journée de Nationale 2 Féminine, dans un match déséquilibré sur le papier, Saint-Laurent, leader avec quatre points d'avance sur son dauphin, reçoit Antibes, premier non-relégable, avec quatre points d'avance sur la zone rouge. L'objectif est donc le même pour les deux équipes même si nous pouvons légitiment considérer que c'est Antibes qui a le moins à perdre. On se souvient du score sans appel de l'aller à Bertone : 13-25 16-25 13-25.

Les Laurentines de Pascal Drouot, alors que le club travaille dans le bureau à valider une confirmation sportive de la montée en Elite Nationale, se doivent de faire le travail et de conserver son joker d'avance. Chacun espère également voir une salle Pagnol pleine à craquer pour continuer de rendre de plus en plus attractif un club en pleine explosion depuis quelques années. « Un derby est toujours un match particulier et nos filles attendent le soutien du public Laurentin pour les porter vers la victoire et conserver leur avance au classement. Les tribunes de Pagnol doivent être pleines et bruyantes pour ce premier samedi des vacances. » Un club ambitieux a besoin de partenaires et ces derniers arrivent et s'engagent avec de l’attractivité. Le VBSL cherche donc à conserver son avance pour enfoncer le clou en match en retard à domicile le 1er avril contre son poursuivant, Saint-Chamond. Un timing qui serait parfait. Au plus tôt le sportif est plié, au plus tôt les tractations peuvent s'intensifier. 

Du côté d'Antibes, aucune pression sur ce match. Avec six points pris en deux matchs à la maison, dont les très importants décrochés contre La Garde, Aubagne est désormais à quatre points. Toujours ce théorème mathématique qui consiste à conserver ce joker d'avance sur les Bucco-Rhodaniennes qui joueront à Cannes dimanche. Antibes a vu sortir de sa courte retraite sportive Michel Coranotto pour combler certaines blessures et a vu aussi l'arrivée d'une ancienne Laurentine, que Drouot connaît bien, Julie Bodenes, à la passe. Depuis, ça va mieux et Antibes ne sera donc pas à prendre à la légère par un VBSL qui doit conserver un visage conquérant contre une formation antiboise qui a su lors du dernier match être enfin décisive dans les moments cruciaux.

Nous devrions, sauf si le VBSL déploie toute sa panoplie de qualités, assister à une rencontre plus serrée qu'à l'aller. Coup d'envoi à 20h30 à Joseph Pagnol.

Gardons le contact