La saison est lancée !

Volley
  • 11/01/2019
Quatre matchs ont eu lieu ce week-end pour le compte de la quatrième journée du championnat Département Féminin et le moins que l'on puisse dire c'est que les gros ont fait le job. 
 
Repartie à la base de son projet après avoir connu il y a deux ans le niveau Pré-Nationale, l'AS Roquefort les Pins, entraînée cette année par Valentin Baledent, a joué à son niveau pour gagner à Monaco – dans une salle froide – en trois petits sets. Un groupe d'expérience qui veut jouer le haut de tableau et qui a fait ce qu'il fallait pour éviter les blessures et optimiser la récupération en s'imposant très rapidement. Pour Monaco, le début de saison est compliqué et il faudra attendre pour décrocher au moins un premier set. Prochaine occasion samedi, toujours au Moneghetti, contre Antibes.
 
Auto-proclamée candidate à un retour en Régionale et donc au titre, l'équipe n°1 de Villeneuve-Loubet a imposé son statut en ne laissant que 48 points à Antibes. Le match aurait pu être bien différent si les filles de Loïc Brière étaient parvenues à basculer devant au terme d'une première manche accrochée. Derrière, l'ESVL a étouffé un adversaire bien plus jeune qui est là pour apprendre et qui devrait, s'il progresse, en embêter plus d'un en seconde partie de saison. Pour l'ESVL il s'agissait de son deuxième match, six points. Pour Antibes, comme pour Monaco, c'est un troisième match sans set remporté. 
 
Mandelieu aura son mot à dire...
 
Les Niçoises du NVB ont elles aussi fait ce qu'il fallait contre Mandelieu (Photo) mais ce fût plus serré que les autres rencontres du week-end avec deux sets très tendus. Les Mandolociennes doivent continuer de travailler mais sont dans le vrai. En prenant un set à Roquefort et au Cannet-Rocheville en début de saison et en battant l'équipe n°2 de l'ESVL, elles prouvent qu'elles auront un vrai rôle à jouer. Une équipe de MLNVB qualifiée même de « épuisante » et qui ne lâche rien par la coach cannetanne rencontrée lors de la deuxième journée. Ça n'a pas payé contre une belle de Nice qui continue son sans faute. 
 
Enfin, le Cannet-Rocheville, qui selon certains observateurs sera le principal rival de l'équipe n°1 de Villeneuve-Loubet de part sa jeunesse qui ne cessera de progresser, a justement battu l'équipe de n°2 de Villeneuve-Loubet. Une rencontre qui n'a pas été à sens unique car dans les deux premiers set, l'équipe de Michelle Thodenius a bien résisté. La formation d'Estelle Quérard peut aussi à certain moment avoir les défauts de ses qualités, sa jeunesse ne doit pas l'inciter à être trop scolaire ni à manquer de constance. Quant à la réserve Villeneuvoise, elle est là pour soutenir la une en cas de coup dur et ainsi offrir une profondeur que d'autres équipes n'auront peut-être pas.
 
Du pain quotidien...
 
Après un départ en douceur pour certaines équipes, le championnat va maintenant s'affoler et le terme est faible avec des matchs quasi quotidiennement : les 14, 16, 17, 18, 22, 23, 24 et enfin le 30 novembre, puis les 7, 8, 15, 20, 21 et 22 décembre. En calendrier incroyable pour les passionnés et les suiveurs que nous sommes qui chaque jour nous donnera son lot d'enseignements et de résultats pour affiner nos pronostiques. De plus, même si nous sommes encore tôt dans la saison, on peut considérer que le championnat sera coupé en deux avec en haut de tableau le Cannet, l'ESVL n°1, Mougins, Nice et Roquefort et de l'autre Monaco, Antibes, Grasse, l'ESVL n°2 et Mandelieu. Et il est à souligner que hormis un ASRVB face au Cannet-Rocheville lors de la troisième journée, il n'y a eu aucune autre confrontation directe entre les prétendants au haut de tableau. 
 
La hiérarchie que nous nous risquons à établir dès la mi-novembre va t-elle se confirmer ou au contraire être bouleversé ? On surveillera particulièrement Grasse qui repart de zéro avec son nouvel entraîneur Laurent Cauet, mais aussi Mougins qui avec seulement deux matchs joués contre Monaco et Antibes cachent encore ses cartes. Reprise des hostilités ce jeudi à Granelle avec justement le déplacement du MOM à l'ESVL. Notons enfin, pour le piment, que le dernier coup d'envoi de la saison - hors modification d'ici là du calendrier - sera donné entre Villeneuve-Loubet et le Cannet-Rocheville. Les deux plus grosses équipes sur le papier. Et si tout se jouait sur ce dernier match. Que nenni pestent déjà leurs adversaires. Rien ne va plus !
 

Gardons le contact