Qu'attendre du SLB ?

Basket
  • 20/10/2018

Un peu plus d'un an après la décision choc prise à Saint-Laurent du Var avec l’abandon de l'emblématique Nationale 2, la Pré-Nationale, qui était à l'époque la réserve, fait son chemin. Bien calé au chaud l'an passé, loin des équipes de haut de tableau, mais bien à son aise pour son maintien, l'équipe de Sébastien Coanus pourrait connaître le même sort cette année même si il faudra se méfier d'un nombre plus conséquent de descentes : quatre mais peut-être seulement trois si Roquebrune Cap-Martin ne parvient pas à se maintenir en cinquième division. 

En effet, avec le rapprochement des Ligues de Provence et de Côte d'Azur, une division Régionale sera créée la saison prochaine pour offrir une transition entre la PNF et la Départementale.

Après trois journées, les Laurentines comptent deux défaites, face aux Varoises de La Garde et de la Convention HTV / La Seyne / Sanary. La première victoire est arrivée le 14 octobre dernier au gymnase scolaire du Louis II contre la très jeune équipe de l'AS Monaco : 48 à 78. Les gagnantes, sur ce match, ont pu s'appuyer sur un profondeur de banc solide : 46 points pour le 5 de départ et tout de même 32 pour son banc. D'une moyenne d'âge de 23 ans environ, ce groupe joue à dix et c'est une force qu'il faudra exploiter lors des prochains matchs. Sur ce début de saison, une joueuse se dégage de cette équipe conquérante et agressive : la meneuse Inès Jaafari. 

Equipe de milieu de tableau, Saint-Laurent doit profiter de l'absence de réelle pression pour s'amuser et progresser. Pour réaliser des coups et ne pas se faire surprendre un jour par une équipe qui pourrait s'avérer être plus faible sur le papier, l'humilité ne sera pas à négliger : un top 5 passera par là assurément. Et les deux prochains matchs devraient d'ailleurs conditionner la suite de la saison du SLB avec deux rencontres contre des équipes - à l'instar de l'AS Monaco - qui ont pour le moment tout perdu : Vence puis Cannes. Si les équipières de Tania Rizzuto veulent à la fois se hisser en haut de tableau et s’éloigner du bas, il faut gagner ces deux rencontres car derrière, notamment contre le Monaco Basket Association, ce sera une autre histoire.

Il sera également très intéressant de surveiller si la défense en zone devient une base de jeu immuable dans les semaines à venir. Face à des équipes possédants de grosses shooteuses et des joueuses confirmées qui ont connu la Nationale 3 et la Nationale 2, ce système affichera peut-être ses limites. Mais encore une fois, Jaafari s'annonce comme le baromètre de ce groupe. A ses équipières de la mettre dans les meilleures conditions possibles ballon en main pour qu'elle leur renvoie l'ascenseur en distribuant le jeu. 

(Crédit photo : Miko Missana)

Gardons le contact