Où en est Bousquet ?

Cyclisme
  • 23/03/2016

Ce début d'année cycliste est l’occasion de faire le point sur la forme est les objectifs de Pascal Bousquet qui débute son troisième exercice sous le maillot du Sprinter Club de Nice Jollywear. La compétition, il l’a commencé plus tôt que prévu, début mars. Il se confie à www.magsport06.fr « Je devais seulement commencer en avril, car cet hiver je n’ai pas eu assez de temps pour rouler et puis mes objectifs sont tardifs. Un peu comme l’an dernier j’aimerai bien enchainer les Tours de Martinique et de Guadeloupe. J’y ai fait de très belles perfs et j’adore l’ambiance folle de ces courses. Après elles durent neuf et dix jours chacune : il faut être costaud et frais. » En 2015, il a terminé 9e en Martinique et 22e en Guadeloupe. « Cette année il va y avoir pas mal de courses avec le club à partir du mois de mai. Les manches de coupe de France DN2 et pas mal de courses à étapes. J’ai demandé à être rétrogradé en 2eme catégorie au vu de mon grand âge (39 ans ; nldr) mais j’ai quand même envie de bagarrer quand la forme sera là. »

Sa saison a donc commencé le 6 mars à Sisteron en 2e catégorie (28e) et il a participé le 12 mars au Paris-Nice Challenge grimpant la montée de Peille en 20’56" et celle de Duranus en 9’21". Le week-end dernier le Rhône-Alpes Sud (toutes catégories) était donc sa première course élite de la saison 36e. « Mon objectif était de faire des kilomètres en course et de filer un coup de mains aux coéquipiers. Antoine (Lavieu ; ndlr) a fait grosse impression en dynamitant la course dans un gros talus. Il finit sixième mais a vraiment marqué les esprits, je pense qu’il va très vite aller nous chercher une belle victoire. Je finis dans le peloton amaigri par la succession de bosses avec Christophe Rosé et Renaud Pioline. La course a été satisfaisante pour l’équipe, les jeunes ont été bagarreurs et enthousiastes. »

Quel est d’ailleurs son sentiment sur la saison à venir avec montée du club en DN2 ? « Il y a un bel équilibre dans l’équipe entre fraîcheur et expérience. La saison s’annonce belle. Tout le monde est surmotivé par l’ascension en DN2. Apres il faut rester lucide. Il y a beaucoup de grosses cylindrées avec beaucoup plus de moyens. Mais l’engouement et les bons résultats vont peut-être attirer quelques sponsors supplémentaires. Le projet junior va dans le bon sens. Après il faudrait pouvoir garder les bons espoirs une année ou deux de plus. Il faudrait que des jeunes coureurs puissent se dire qu’on peut passer pro à Nice, pour l’instant nous ne sommes encore qu’un tremplin pour la DN1. Ce qui n’est déjà pas mal. La situation économique est dure pour les clubs en général. C’est bien que des coureurs comme Renaud et Antoine qui ont des palmarès incroyables viennent courir avec de vraies ambitions. »

(Crédit photo : Magsport06)

Gardons le contact