Nice, le jour d'après

Autre
H/Glace
  • 23/03/2015

Brutale fin de saison en Division 1 pour les Aigles de Nice qui ne monteront donc pas en Ligue Magnus. Les hommes de Stan Sutor et Pascal Margerit ont explosé contre Anglet merdredi et samedi en demi-finale des play-offs : 4-1 à l'aller et 7-2 au retour. Une fin de saison qui n'est pas méritée, en tout cas pas d'une façon aussi brutale, suite à la grosse saison des Niçois. Mais Anglet était beaucoup trop fort et d'ailleurs, Bordeaux s'est aussi qualifié pour la finale, soit les deux premiers de la phase régulière. Nice, troisième de la phase régulière, a été un formidable challenger mais reste malgré tout un cran en dessous des deux meilleurs. A souligner tout de même qu'en début de saison, la direction du club avait annoncé comme objectif une qualification en demi-finale après deux éliminations en quart : c'est fait.

Plusieurs questions se posent dès ce lundi. Sutor et Margerit seront-ils toujours le banc la saison prochaine ? Aucune raison ne nous laisse penser le contraire. Le groupe va t-il grandement évoluer ? Peut-être pas. Un véritable équilibre a été trouvé et si quelques retouchent seront effectuées, on peut imaginer qu'on retrouvera sans doute au moins 60% de l'effectif actuel pour la reprise de l'entraînement. Alexandre Duyck sera t-il toujours le manager général du club ? Sans doute pas. Après s'être interrogé l'été dernier, il était reparti pour une nouvelle saison et samedi soir, suite à l’élimination, il a publié ce tweet sur son compte personnel : "Fin de saison. Fier de cette équipe ! Une page se tourne..." Les différents maillons du club vont se rencontrer dans la semaine et c'est dans les heures à venir, pour préparer au plus vite la saison prochaine, que les grandes lignes seront définies.

Enfin, le club va devoir travailler pendant cette inter-saison sur la fréquentation de ses gradins. Mercredi dernier, lors du match aller, une poignée d'individus a terni la rencontre suite à une attitude déplorable - visiblement alcoolisés - en étant à deux doigts de pénétrer sur la patinoire pour défier certains joueurs adverses. Le club a d'ailleurs évoqué une prise de sanction et de conscience également pour éviter ce type de débordement. Il est certain qu'avec l'explosion de l’affluence sur ces deux dernières années à Jean Bouin - régulièrement 1200 personnes à guichets fermés - le NHCA est encore en rodage vis à vis de la connaissance du visage de son public. Le club reste encore relativement jeune à ce niveau lui qui était encore en Division 3 lors de la saison 2003-2004. Affaire à suivre...

Gardons le contact