MBC devra faire mieux

Basket
  • 21/09/2019

Ce sont toujours des matchs redoutés par les équipes premières : jouer en début de saison des réserves. Souvent au complet, elles profitent de descentes de plus haut. C'est ce qui arrive deux fois en ce mois de septembre à Menton pour ouvrir son championnat Nationale 3. D'abord, le week-end dernier à Carei, contre Saint-Vallier, antichambre de la Nationale 1. 

« Ce fût très compliqué contre une très forte équipe. Deux joueurs de N1M étaient là même si Loncarevic (205 cm) lui était suspendu. De mon côté, je n'avais ni Lake ni Martinez », confie Philippe Agostini, le coach du MBC, à www.magsport06.fr. Et même si en fin de rencontre le score est positif pour les locaux, 71 à 68, le technicien ne cache pas de durs mots. « Notre match fut pitoyable, comme souvent lors d'un premier. Mais à domicile j'aurai espéré mieux ! Saint-Vallier a fait une première mi-temps exemplaire avec une adresse diabolique ! A l'inverse de nous, en panne totale d'adresse et des balles perdues en pagaille qui nous ont mis la tête dans les chaussettes ! C'est un sursaut d'orgueil qui nous permet de l'emporter grâce à une deuxième mi-temps un peu plus aboutie et une toute autre défense ! Je suis toutefois satisfait de l'avoir emporté de cette manière, au moins on sait ce que l'on a à travailler et on ne peut que rester humble. On a ciblé nos faiblesses actuelles, on va travailler pour corriger ça. »

Ces deux points lancent malgré tout très bien la saison des Mentonnais qui, très décevants en fin de saison dernière, veulent se relever et rejouer le podium comme à leur habitudes. Il faudra malgré tout faire mieux pour s'imposer à nouveau ce samedi soir à Saint-Chamond réserve de Pro B qui a battu nettement Saint-Laurent du Var lors de la première journée. « C'est très fort, très complet et haut en centimètres. On sait que ça va être chaud... » 

Une chose est certaine, avant de jouer Lyon Basket Territoire à la cinquième journée, réserve de Nationale 2, Menton a l'occasion de faire un premier pas vers une saison positive. Un début de calendrier difficile à exploiter de la meilleure des façons.

Gardons le contact