Mandelieu, c'est dur

Basket
  • 03/12/2017

Neuvième défaite en autant de rencontres pour la N3F de Mandelieu qui ne parvient pas à décoller. Mais celle-ci fait mal. D'ailleurs, sur ses réseaux sociaux, le club expliquait qu'il s'agissait du match de la dernière chance où le faux pas n'était pas permis. En effet, les filles de Jean-Luc Cerutti recevaient ce dimanche l'autre équipe qui, jusque là, n'avait pas encore gagné : Basket Club Gransois. Mais un score très net de 55 à 78 est venu doucher les espoirs d'Olympie.

C'est dur, très dur. Mais le groupe n'a pas été épargné par les blessures depuis le début de saison. A certains moment, l'entraîneur a du se passer de plus de la moitié de son 5 majeur. Il a fallu faire appel de temps à autre à des filles de la réserve, des jeunes du club, qui se sont accrochées comme au possible, le coach affichant régulièrement sa fierté quant à leur comportement. Perdant avec les honneurs ici et là, cela ne suffit pas dans un niveau plus exigeant que Mandelieu pouvait connaître il y a encore deux ans en arrière en PNF.

Ce dimanche, plusieurs joueuses cadres étaient de retour, comme Coralie Cerutti blessée à la cheville début novembre, mais cela n'a pas suffit. Si le coach a souvent insisté sur la progression évidente du groupe, comme après la défaite face au Rousset, la première victoire se fait attendre. Il reste deux matchs en 2017 pour terminer la phase aller. Ce sera bien compliqué dans une semaine Furiani, deuxième du championnat, qui n'a perdu qu'une fois : c'était justement face au leader. Enfin le 17 décembre il faudra recevoir Tullins. Plus modeste formation que les Corses mais qui il y a moins d'un mois a collé un énorme 72 à 23 BC Gransois. Mais sait-on jamais... Une victoire, presque inespérée, enlèverai une énorme épine du pied aux joueuses avant de lancer un improbable défi de maintien en 2018. Mais si le bilan est de onze défaites en janvier, ce sera bien difficile.

Pourtant, avec une moyenne de 52,3 points marqués, l'attaque reste très correcte. C'est nettement mieux que Grans, Venissieux et Terre Froides. Quant à La Tronche, Rousset ou encore Golfe, c'est à peine au dessus malgré leurs bons résultats. Ce qui fait plonger le MLNBA, c'est clairement la défense avec 66,6 points encaissés : beaucoup trop. Principal chantier pour débloquer le compteur. Tout comme conserver une infirmerie vide.

(Crédit photo : Terres Froides Basket)

Gardons le contact