HBDC, c'était précieux

Hand
  • 21/11/2017

Il s'en est fallu d'un rien ce week-end pour assister à la troisième défaite de la saison de la PNF du Handball des Collines. Mais l'équipe de David Venturelli reste du bon côté du classement. 

Un succès d'un but à domicile contre Hyères qui confirme aussi que le 06 est supérieur au 83 dans ce championnat. « A la fin de rencontre j'étais soulagé car les dernières minutes furent éprouvantes pour tout le monde », confie le coach à www.magsport06.fr. « Face à cette équipe renforcée, on a bien tenu en première mi-temps malgré trois penalties loupés et de grosses erreurs défensives. » En effet, si à la onzième minute le HBDC possède un tout petit, mais précieux, matelas, 6-3, ça ne va pas durer longtemps avec un score de 6-6 trois minutes plus tard. Un vrai mano à mano va suivre pour un score de 17-16 à la pause. 

Les locales vont par la suite réaliser une prestation presque sans faute avec une marque de 27-20 à la 45e grâce notamment à trois buts très rapprochés de Kondjingo. « Le début de la seconde période fût de qualité. Puis, plus rien. » En effet, nous avons commencé notre propos en vous annonçant une victoire d'un but. Que s'est t-il passé ? « On perdait tous les ballons avec des fautes incompréhensibles. Mais on a sauvé l'essentiel. Il ne faut surtout pas occulter les cinquante premières minutes. » Score finale 29-28.

Les Collines restent donc du bon côté au classement. La course à la montée en Nationale 3 ne sera que plus belle. « L'avenir nous dira si nous avons franchi un palier. Notre groupe est fragile de par sa composition. On a la qualité pour faire quelque chose dans ce championnat. Mais on a perdu Hanne (Ebbesen ; ndlr) sur blessure pour quelques semaines, elle nous manque. Et nos deux dernières défaites se sont jouées en fin de match également alors que l'on avait des absences importantes (On pense ici notamment à la défaite à Vallauris ; ndlr). Ça a dû jouer sur nos peurs dans les deux dernières minutes de ce match contre Hyères. Le calendrier ne nous est pas favorable, mais on s'accroche. On fera le point à la fin... » 

Les équipières d'Alexandra Morillo en sauront plus sur leurs réelles capacités à embêter le haut de tableau en se déplaçant dans dix jours à Eucalyptus pour affronter une veille connaissance : le BTP Nice. Les deux équipes se connaissent par cœur et le mot est faible. Outre le championnat, elles se jouent également en coupe de France, comme se fût le cas en début de mois, aux Collines, pour une victoire spectaculaire des Niçoises 33-36. Mais ce soir là, la Norvégienne qui est aujourd'hui à l'infirmerie avait brillé avec six buts. 

« BTP est bien plus fort que nous. Mais je sais qu'elles se méfient de nous. On fera tout pour faire déjouer les pronostics. » Une semaine plus tôt, se sera joué LE choc en match en retard entre Cagnes et... Nice ! Attention aux Niçoises. Il faudra savoir gérer.

Gardons le contact