En attendant mieux...

Volley
  • 01/02/2019

La Nationale 2 du Cannet-Rocheville aurait clairement pu espérer mieux. Une défaite le week-end dernier à l'occasion de la treizième journée en cinq manches à la maison contre une formation de Saint-Fons, pensionnaire aussi du top 6, qui n'est venue qu'à 7 et sans libero. Et même si l'une des locomotives du groupe, Joyce Agbolossou, n'était pas là, les Cannetannes ont mené deux fois, 1 à 0 et 2 à 1.

Après un premier set remporté, presque tranquillement, en maîtrisant leur sujet, les locales vont prendre une option pour faire le break : 25-19 et 14-5. A ce moment là, le groupe Maralpin va commencer à se perdre et à déjouter. Saint-Fons va profiter d'une belle série au service pour revenir. Alors Saint-Fons va égaliser avant que le Cannet-Rocheville, à nouveau, ne reprenne sa marche à avant sans confirmer dans le quatrième set. Saint-Fons va jouer sa carte à fond et va faire valoir également sa place aux portes du top 5 malgré un groupe réduit : de vraies qualités avec un bloc intéressant. Dans le tie break, d'entrée, les gagnantes vont prendre quelques points d'avance pour le remporter 15 à 12. Avec cette défaite à domicile - qui ne remet pas en cause la belle saison actuelle - la première depuis début octobre à la maison, le Cannet-Rocheville lâche sans doute définitivement le podium sauf en cas de gros coup dimanche à Vitrolles, troisième, cinq longueurs devant le Cannet.

Pour renverser la tendance au classement, les filles de Rayna Minkova devront à l'avenir faire preuve de plus de régularité à des moments importants et être capables de tuer un match lorsque la situation se présente. Coup d'envoi dimanche à Vitrolles à 14h00. A l'aller, lors d'un match très intense, les Bucco-Rhodaniennes avaient gagné en cinq manches. On devrait à nouveau assister à une rencontre longue et serrée.

(Crédit photo : Michael Toffolo)

Gardons le contact