Déception pour Antibes

Hand
  • 08/09/2019

Pour la première fois de son histoire, l'OAJLPHB est en Nationale 1 avec ses garçons et les débuts ont été décevants.

Une défaite 34 à 25 où le score ne reflète pas l'écart de niveau entre les deux équipes. La faute à un début de match loupé des Antibois (7-2 pour les locaux ; ndlr) qui les ont obligé à courir après le score. Revenus à hauteur (19-19 à la 40e ; ndlr) trop de mauvaises choix et trop de suspensions de deux minutes les ont empêché de passer devant pour ne plus marquer lors des dix dernières minutes voyant le score passer de 28-25 à 34-25.

Durant la semaine, l'entraîneur Olivier Inghilleri avait mis en garde ses joueurs sur le site internet du club antibois. « Il faudra qu'avec la compétition les garçons soient autrement investis que sur certains matchs amicaux. Il faudra être à fond. Je leur fait confiance ! » Malheureusement, la suite a donné raison sur ses craintes après le déplacement à Bourgoin-Jallieu.

« On pouvait ramener les trois points de là bas. On avait, entre guillemets, la chance de commencer par une équipe qui, comme nous, monte de Nationale 2. Donc un profil plus abordable que des formations historiques de ce niveau ou même de Pro D2. Mais ils ont été plus rigoureux que nous, notamment en défense et ont montré plus d'envie, de détermination, plus d'engagement. Il n'y a pas de secret. Ce que tu montres en matchs amicaux, ça se retrouve en matchs officiels. J'avais demandé de l'engagement notamment en défense, d'aller chercher le contact, de toucher les joueurs etc... On a les a laissé venir. Même s'ils n'ont pas de gros gabarits, on a été en difficulté. Quand tu montres un certain investissement en amical, tu ne peux pas te transcender du jour au lendemain et proposer autre chose sur un match de championnat. »

Les hommes du Capitaine Laurent Touboul se devront de réagir dès le week-end prochain à Saint-Claude contre Villeurbanne. Antibes le sait, c'est à domicile que se décrochera le maintien, mais un petit quelque chose ramené de Bourgoin-Jallieu aurait permis d'y voir déjà un peu plus clair.

Villeubanne c'est très lourd et Inghilerri le sait. « Si nous avions gagné on aurait pu s'enlever ça de la tête et aborder la suite plus sereinement. Là on va recevoir Villeurbanne, une équipe habituée en Nationale 1 avec un club qui a un passé de haut niveau et qui aura des armes plus percutantes. On va avancer avec Bourgoin en tête... C'est mental et individuellement les joueurs doivent montrer autre chose, de poste à poste, pour que collectivement ça aille mieux. Je le redis, à ce niveau là, tu ne peux pas être à 90 ou 95%. Il faut être à 100% tout le temps. Il faut travailler et se remobiliser. » 

Rendez-vous samedi prochain à 20h00 à Saint Claude face à une équipe qui a très bien commencé à s'imposant 29 à 24 lors d'un derby. Première lanterne rouge, l'OAJLPHB doit vite se sortir de cette situation.

(Crédit photo : René Vinci)

Gardons le contact